Menu

TÉMOIGNAGES DE GUÉRISONS

Voici quelques témoignages de personnes guéries à l'occasion de réunions que Samuel et Dorothée Hatzakortzian ont eues dans différentes églises, conventions, retraites, etc. dans plusieurs pays du monde. Ces témoignages nous parlent de la compassion du Seigneur et nous montre qu'il est toujours à l'œuvre pour confirmer Sa Parole par les miracles qui l'accompagnent. Ils vous encourageront certainement et fortifieront votre foi et votre confiance dans le Seigneur. Il est le même aujourd'hui, demain et éternellement. Il est encore et toujours ému de compassion à l'égard de ceux qui souffrent.


De nouveaux témoignages seront ajoutés périodiquement à ceux du jour.


BURKINA FASO
CANADA
CÔTE D'IVOIRE
ETATS-UNIS
FRANCE
PORTO RICO
SUISSE

 

Guérison de très violentes migraines pendant une réunion spéciale pour dames
(ZURICH : Septembre 1999)


C'est avec une grande joie que je vous envoie le témoignage de la merveilleuse guérison que j'ai reçue du Seigneur au mois de septembre 1999, lors de votre passage dans notre église de Baden - Zurich.
Une réunion spéciale pour dames avait été organisée avec Dorothée, réunion pendant laquelle, après son message, elle avait donné une parole de connaissance disant qu'une femme souffrait terriblement et depuis longtemps de migraines, mais que le Seigneur la guérissait.
En effet, depuis l'âge de 35 ans jusqu'à ce jour (j'ai 60 ans), je souffrais de violentes migraines. Celles-ci étaient si fortes qu'elles m'empêchaient de me rendre au travail ou même au culte le dimanche matin. Ces migraines duraient parfois 3 jours et me rendaient vraiment faible.
Je ne peux compter la quantité de médicaments que j'ai dû absorber pendant toutes ces années !
Suite à cette parole de connaissance, le Seigneur m'a touchée et m'a complètement guérie de cette affreuse torture.

GLOIRE A DIEU !

Violetta KANZA

 

 

×

 

Mes pertes de mémoire devenait graves… je commençais à devenir un véritable danger public sur la route…
(SUISSE – BADEN)


Depuis longtemps je souffrais d’un problème de perte de mémoire. Que de fois j’ai risqué ma vie à cause de cette situation ! Au volant de ma voiture, il m’arrivait pendant 5 à 10 secondes de perdre complètement ma mémoire. Quel danger en pleine autoroute !

Chez moi, à la maison, en faisant le repas, j’oubliais que j’avais mis l’huile sur le feu et cela aurait pu provoquer un incendie dans ma cuisine.

De plus, je suis dirigeante de la chorale de l’église et il me faut noter tout ce que je fais, sinon j’oublie tout.

Mais je vous dis que notre Seigneur est merveilleux ! Il est intervenu ! 
Il a eu pitié de moi ce 1er juin 2001 en me guérissant de ce terrible handicap.

Je bénis le Seigneur d’avoir utilisé sa servante Dorothée, par le moyen du don spirituel de la parole de connaissance.

Pour la première fois, le lendemain de cette réunion où le Seigneur m’avait touchée, je pouvais diriger la chorale sans avoir d’aide-mémoire.

Thérèse LEMBRE  

 

×

 

Je n’avais plus d’argent pour me faire soigner les dents…
(SUISSE – BADEN)


J’ai dépensé beaucoup d’argent pour soigner mes dents. Malgré cela, après plusieurs mois, j’avais toujours d’atroces maux de dents.
 
J’étais découragé et je n’avais plus d’argent pour me faire soigner chez les dentistes.

Et voilà, que suite à une parole de connaissance de Dorothée disant qu’une infection causait de vives douleurs dans la bouche de quelqu’un, le Dentiste des dentistes m’a touché et complètement guéri sans que cela ne me coûte un seul centime !

Que le nom du Seigneur en soit béni !

LOUISON

 

×

 

Je ne pouvais porter mes chaussures longtemps, car mes pieds me faisaient atrocement souffrir…
(SUISSE – BADEN)


Je ne pouvais jamais porter mes souliers longtemps, car mes pieds me faisaient atrocement souffrir. Même en public, par exemple à l’église, j’étais obligée de me déchausser.

J’ai souffert de ce mal depuis mon enfance, mais le Dieu de miséricorde a manifesté sa grâce à mon égard, par la parole de connaissance qu’il a donnée à la sœur Dorothée.

Ce jour-là, j’ai été instantanément et complètement guérie et maintenant je peux porter mes chaussures toute la journée, sans aucun problème. Quelle délivrance !

Merci Seigneur !

BLANDINE

×

 

Guérie de violentes douleurs dans les épaules
(SUISSE / LAUSANNE) Séminaire Compassion


Le Seigneur m’a guérie de grosses souffrances dans les deux épaules que j’avais depuis plusieurs jours.

Je suis arrivée très souffrante au séminaire Compassion à Lausanne. Et ce samedi-là, c’était encore pire que les autres jours.

Pendant la réunion, suite à une parole de connaissance donnée par Dorothée, je fus immédiatement soulagée et le lendemain, je n’avais plus rien du tout.

Je remercie de tout cœur le Seigneur pour cette intervention divine dans ma vie.

Véronique BERNARD (Sallanches)

×

 

Le Seigneur guérit une jeune dame atteinte de fortes hémorragies (Porto Rico)


Le Seigneur a toujours son heure pour guérir et II n'arrive jamais en retard. A la fin d'une réunion bénie dans cette même église, alors que le pasteur renvoyait chacun chez soi et que tous s'apprêtaient à quitter la salle, une parole de connaissance fut encore donnée concernant une dame qui souffrait depuis longtemps de très violentes hémorragies, se vidant de plus en plus de son sang et par conséquent, s'affaiblissant de jour en jour. Au moment même où cette parole fut prononcée, le Seigneur a touché cette personne qui, deux jours après, est revenue rayonnante, disant que Jésus l'avait véritablement guérie. Elle était aussi très émue car le Seigneur était le seul à connaître son problème. Son hémorragie avait été réellement stoppée. Gloire au Seigneur qui est et demeure toujours le Seigneur de toutes les situations !

 

Le couple avec leur interprète chilien et le Pasteur de l'église



 

×

 

Le Seigneur guérit une jeune dame atteinte de fortes hémorragies (Porto Rico)


A peine étaient-ils arrivés de l'aéroport dans l'église, qu'une chrétienne vint embrasser Dorothée et lui dire tout le bonheur de la revoir encore cette année. Elle lui raconta les merveilles que le Seigneur avait accomplies pour elle, lors de leur passage l'an dernier. Elle était atteinte du cancer d'un organe digestif, condamnée par la médecine. Ainsi, seul un miracle pouvait la sauver. Au cours d'une réunion de dames, après son message, Dorothée donna une parole de connaissance de la part du Seigneur, déclarant qu'il touchait une dame atteinte du cancer et la guérissait. Cette chrétienne fut alors instantanément guérie ! 
II y a un an que cette guérison eut lieu. Depuis, différents médecins ont confirmé sa guérison divine et miraculeuse, ainsi cette chrétienne fut en mesure de témoigner à plusieurs reprises dans cette église, et cela pendant toute l'année. Gloire au Seigneur pour Son intervention dans la vie de cette dame !

 

Une église de Porto Rico où leurs différentes réunions eurent lieu.







×

 

Guérie de 3 tumeurs cancéreuses inopérables au cerveau (Yvette – Juillet 2006)


J’avais 3 tumeurs au cerveau. Ma 1ère tumeur est apparue en 1998, puis la deuxième en 2001. Je me suis alors révoltée et me suis dit : pourquoi encore une 2ème ?  Mais dans toutes mes peurs et mes pourquoi, le Seigneur a été fidèle. Puis est apparue encore une troisième ; celle-ci était encore plus mal placée que les deux autres. Elle était inopérable et mesurait plus de 3 cm, m’a-t-on dit. Toutes ces nouvelles m’ont terriblement accablée. Comment allais-je m’en sortir ?

Au début je dirais que je ne priais pas vraiment pour ma guérison, je demandais surtout la  Paix du Seigneur. Je me suis alors appuyée sur le verset de Philippiens 4:6 : « et cette Paix qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ ». Je peux dire aujourd’hui que celle-ci m’a été renouvelée sans cesse nuit et jour. Aucune angoisse ne troublait mon sommeil, mes pensées. Ce que je craignais le plus, c’était que la souffrance de toute cette chimio que j’allais devoir subir m’empêche de pouvoir prier et garder ma communion avec Jésus.

J’avais de terribles douleurs dans la tête, ce qui peut aisément se comprendre, avec 3 tumeurs au cerveau. De plus, il m’était impossible de manger normalement depuis longtemps, tous ces soins médicaux m’ayant causé de graves problèmes d’intestins (au bord d’une occlusion intestinale) qui s’étaient eux aussi bloqués.  Tout en moi était détraqué.

Heureusement que la paix du Seigneur était là et m’aidait à continuer de subir tous ces traitements. J’étais ainsi dans l’attente d’une amélioration suite à toute cette chimio, mais le Seigneur en avait décidé autrement. Il voulait m’emmener plus loin dans ma foi.

J’ai alors assisté à une convention chrétienne à Montélimar : il s’agissait d’une Convention Compassion, une œuvre missionnaire internationale avec Samuel et Dorothée Hatzakortzian  que je ne connaissais pas. Quelques semaines avant cette convention, pour diverses raisons, j’avais arrêté ma chimio, sans toutefois le signaler à mon médecin. Je l’avais fait par la foi et c’est dans cet esprit-là que je me suis rendue, avec quelques amies, à cette rencontre. Et c’est là que le Seigneur m’attendait.

Lors d’une réunion, Dorothée Hatzakortzian a eu une première parole de connaissance de la part du Seigneur s’adressant à une personne qui souffrait de graves problèmes intestinaux. J’ai immédiatement réalisé que cette parole s’adressait à moi et je l’ai prise pour moi. Mais le comble a été lorsque, quelques instants après, elle a donné une autre parole de connaissance disant qu’une personne dans l’auditoire souffrait d’une tumeur au cerveau et que le Seigneur posait Sa Main sur elle. Alors là, j’ai une nouvelle fois réalisé que le Seigneur était à l’œuvre en moi et que ces deux paroles de connaissance s’adressaient à moi personnellement. J’en ai été convaincue, car trop de détails avaient été donnés dans ces deux paroles concernant ma situation, détails que seuls le Seigneur et moi pouvions savoir.

Ce jour-là, j’eus immédiatement un soulagement de certains maux que j’avais. De plus, tout ce qui venait de se passer confirmais tellement la décision que je venais de prendre de ne plus faire de chimio. J’ai alors mis ma foi en action ! Et pour tester ce que le Seigneur venait de faire, avec mes amies nous sommes allés manger au restaurant. Et quelle ne fut pas la surprise de celles-ci : elles constatèrent toutes que je pouvais, pour la première fois de puis très longtemps, manger à nouveau normalement tout un repas, sans problème. Le Seigneur venait donc de toucher mes intestins. Gloire à Son Nom béni !

Quant à cette terrible tumeur inopérable, juste avant cette convention, j’avais pris un rendez-vous à Marseille chez un Professeur qui m’avait encore appris la gravité de cette tumeur. Il m’avait annoncé que son évolution pouvait m’occasionner de grands handicaps tels que la paralysie de mon corps et aussi celle de la parole. La tumeur n’étant donc pas opérable, combien ma décision personnelle d’arrêter la chimio pouvait donc être lourde de conséquence.

Mais suite à ce qui venait de se passer à cette convention, je me suis remise entièrement, par la foi, entre les Mains de mon divin Médecin, m’entretenant avec lui par des louanges, afin de bien garder mes yeux fixés sur lui. Je lui demandais constamment de me fortifier. Je savais que c’est à cette croix bénie, et seulement à la croix, que Jésus m’avait acquis le salut, et selon  Esaïe 53, également la guérison par ses meurtrissures. Je suis donc témoin que Jésus peut guérir aujourd’hui encore, quand il le veut, ou il veut et par le moyen qu’il a choisi.

J’ai cependant encore eu quelques combats par la suite ; le doute a cherché à m’assaillir à nouveau. Devais-je continuer par la foi ou reprendre le traitement ? Je demandai alors au Seigneur de me donner une conviction profonde, et j’ai reçu la confirmation que j’attendais exactement 2 mois après cette convention, ce 23 juin 2006, en apprenant le résultat de l’IRM qu’on venait de me faire passer.

A la grande surprise du médecin mes tumeurs avaient étonnamment diminué. Il ne restait plus qu’un tout petit résidu de cette grosse tumeur. Et là j’ai compris que le Seigneur avait, là aussi, commencé un processus de guérison. C’était la réponse à mes prières. A ce moment là, bouleversée, dans la joie et la reconnaissance, j’ai à nouveau décidé de persévérer dans la voie qu’il venait de me montrer, celle de ne compter que sur Lui. J’ai maintenant l’assurance que le Seigneur a commencé une œuvre et qu’il l’achèvera selon sa volonté.

L’oncologue me conseillait de reprendre la chimio en Juillet, mais je lui ai demandé de  reporter tout cela à Octobre et, à mon grand étonnement, il a accepté et nous avons décidé d’un commun accord de refaire un contrôle de mon cerveau fin Septembre.

A toi Jésus toute la gloire qui te revient !

.

Yvette Vidal / Montpellier

×

 

Guérison miraculeuse d'un oeil, médicalement confirmée (Témoignage de guérison de France lors d'une Convention Compassion à Paris en avril 2000)


"Je rends gloire à Dieu pour son Fils Jésus qui m'a touchée le samedi 29 avril 2000 à la convention Compassion à Paris. Je m'étais rendue à la réunion avec des problèmes de vue terribles. Tout était trouble devant moi car je venais d'être opérée d'un oeil, il y avait à peine 9 jours, et l'autre oeil avait subi la même opération voici plus de 4 mois.

Une intervention très douloureuse car j'avais un ptérygion sur chaque oeil, c'est-à-dire de la chair qui avait poussé sur la cornée et qu'il fallait impérativement enlever. La veille de cette réunion, je ne pouvais pas ouvrir l'oeil opéré pendant toute une partie de la journée. Ce jour-là, une parole de connaissance fut donnée par notre soeur Dorothée de la part du Seigneur pour son peuple. Cette bénédiction concernait particulièrement ceux qui souffraient des yeux et même ceux qui avaient été opérés.

Cette parole me concernait donc. J'ai dit : Merci Seigneur. Ce matin-là, j'avais crié au Seigneur, lui demandant son aide et au moment où cette parole a été donnée pour tous ceux qui avaient des problèmes de vue, j'ai fait agir ma foi en passant le doigt sur ma paupière et sous ma paupière, chose qu'il m'était impossible de faire auparavant, tellement je souffrais.

Mais Gloire à Dieu ! Toute douleur avait disparu, plus de trouble du tout dans cet oeil fraîchement opéré, plus aucune douleur, plus de fatigue oculaire non plus ! Alléluia ! J'ai donc passé cette journée sans difficulté et servi le Seigneur sans problème. En rentrant à la maison, mon mari a lui aussi constaté la guérison. Il n'en croyait pas ses yeux !

Une semaine après cet attouchement du Seigneur, j'ai revu mon ophtalmologue pour un contrôle postopératoire et il s'avère que la guérison de mon oeil est spectaculaire. Le docteur n'en revenait pas : il m'a déclaré que de toute sa vie d'ophtalmologue, il n'avait jamais vu cela. Il s'empressa alors d'appeler quatre de ses confrères pour constater la guérison.

Chacun d'entre eux m'a examinée avec ses appareils et tous ont déclaré à l'unanimité qu'ils n'avaient jamais vu une telle chose de leur vie ! Les cinq médecins étaient là, stupéfaits, et se disaient les uns aux autres : c'est incroyable ! Le docteur traitant m'a ensuite déclaré que mon oeil était parfait, totalement guéri et que je n'avais plus besoin de venir le consulter. Et je peux ajouter maintenant que je vois même mieux de cet oeil-là que de l'autre. Alléluia ! Gloire au Seigneur!

Josette Montabord (Paris)

×

 

Guérison d'une grave dépression au cours d'une Convention Compassion (PARIS : Novembre 1999)


Brièvement, depuis 1996, traversant une dépression bien installée, je devais prendre un traitement anti-dépresseur quotidien. La durée prévue était encore d'au moins un an. Mon humeur était donc dépendante de ces cachets. Et même avec ces comprimés, mon humeur était changeante. Je priais et louais le Seigneur, mais n'avais jamais osé lui demander de m'en guérir, tout simplement parce que je ne l'en croyais pas possible (Sandrine, mon épouse, intercédait depuis plusieurs années afin que je sois libéré de cette dépendance)

Le 7 novembre 1999, nous avions décidé de nous rendre à St-Denis afin d'assister à la Convention Compassion mais uniquement le matin pour des raisons pratiques. A midi, sur la route du retour, j'ai finalement fait demi-tour : «Une convention de ce genre n'arrive pas tous les jours, c'est dommage de ne pas en profiter, on y retourne !» dis-je tout haut. Je n'ai pas été déçu ! Il s'en est suivi trois bénédictions qui ont transformé ma vie :

  • Le temps de louange et d'adoration m'a permis de découvrir la grande douceur de la présence de Dieu.
  • Le message de Samuel a porté, entre autre, sur la repentance. Jamais je n'avais été autant touché par ce puissant commandement de vie. Mes yeux se sont ouverts !
  • Enfin, Dorothée a reçu de Dieu cette parole de connaissance «Toi qui vis dans la dépression et qui traverse un tunnel d'angoisses, je te guéris de cette dépression.»

J'ai immédiatement pris cette parole pour moi et j'ai accepté que Dieu me touche et me guérisse et j'ai été complètement guéri !
Au cours des deux nuits qui ont succédé ma guérison, l'ennemi a cherché à mettre le doute dans mon cœur, mais avec mon épouse, nous avons tenu ferme et résisté au mensonge du malin.
Six mois après, je peux toujours rendre témoignage de ma totale guérison.

GLOIRE AU SEIGNEUR !

Frédéric N'GUYEN

×

 

Guérie de 3 tumeurs cancéreuses inopérables au cerveau (Yvette – Juillet 2006)
(FRANCE - MONTÉLIMAR)


J’avais 3 tumeurs au cerveau. Ma 1ère tumeur est apparue en 1998, puis la deuxième en 2001. Je me suis alors révoltée et me suis dit : pourquoi encore une 2ème ?  Mais dans toutes mes peurs et mes pourquoi, le Seigneur a été fidèle. Puis est apparue encore une troisième ; celle-ci était encore plus mal placée que les deux autres. Elle était inopérable et mesurait plus de 3 cm, m’a-t-on dit. Toutes ces nouvelles m’ont terriblement accablée. Comment allais-je m’en sortir ?

Au début je dirais que je ne priais pas vraiment pour ma guérison, je demandais surtout la  Paix du Seigneur. Je me suis alors appuyée sur le verset de Philippiens 4:6 : « et cette Paix qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ ». Je peux dire aujourd’hui que celle-ci m’a été renouvelée sans cesse nuit et jour. Aucune angoisse ne troublait mon sommeil, mes pensées. Ce que je craignais le plus, c’était que la souffrance de toute cette chimio que j’allais devoir subir m’empêche de pouvoir prier et garder ma communion avec Jésus.

J’avais de terribles douleurs dans la tête, ce qui peut aisément se comprendre, avec 3 tumeurs au cerveau. De plus, il m’était impossible de manger normalement depuis longtemps, tous ces soins médicaux m’ayant causé de graves problèmes d’intestins (au bord d’une occlusion intestinale) qui s’étaient eux aussi bloqués.  Tout en moi était détraqué.

Heureusement que la paix du Seigneur était là et m’aidait à continuer de subir tous ces traitements. J’étais ainsi dans l’attente d’une amélioration suite à toute cette chimio, mais le Seigneur en avait décidé autrement. Il voulait m’emmener plus loin dans ma foi.

J’ai alors assisté à une convention chrétienne à Montélimar : il s’agissait d’une Convention Compassion, une œuvre missionnaire internationale avec Samuel et Dorothée Hatzakortzian  que je ne connaissais pas. Quelques semaines avant cette convention, pour diverses raisons, j’avais arrêté ma chimio, sans toutefois le signaler à mon médecin. Je l’avais fait par la foi et c’est dans cet esprit-là que je me suis rendue, avec quelques amies, à cette rencontre. Et c’est là que le Seigneur m’attendait.

Lors d’une réunion, Dorothée Hatzakortzian a eu une première parole de connaissance de la part du Seigneur s’adressant à une personne qui souffrait de graves problèmes intestinaux. J’ai immédiatement réalisé que cette parole s’adressait à moi et je l’ai prise pour moi. Mais le comble a été lorsque, quelques instants après, elle a donné une autre parole de connaissance disant qu’une personne dans l’auditoire souffrait d’une tumeur au cerveau et que le Seigneur posait Sa Main sur elle. Alors là, j’ai une nouvelle fois réalisé que le Seigneur était à l’œuvre en moi et que ces deux paroles de connaissance s’adressaient à moi personnellement. J’en ai été convaincue, car trop de détails avaient été donnés dans ces deux paroles concernant ma situation, détails que seuls le Seigneur et moi pouvions savoir.

Ce jour-là, j’eus immédiatement un soulagement de certains maux que j’avais. De plus, tout ce qui venait de se passer confirmais tellement la décision que je venais de prendre de ne plus faire de chimio. J’ai alors mis ma foi en action ! Et pour tester ce que le Seigneur venait de faire, avec mes amies nous sommes allés manger au restaurant. Et quelle ne fut pas la surprise de celles-ci : elles constatèrent toutes que je pouvais, pour la première fois de puis très longtemps, manger à nouveau normalement tout un repas, sans problème. Le Seigneur venait donc de toucher mes intestins. Gloire à Son Nom béni !

Quant à cette terrible tumeur inopérable, juste avant cette convention, j’avais pris un rendez-vous à Marseille chez un Professeur qui m’avait encore appris la gravité de cette tumeur. Il m’avait annoncé que son évolution pouvait m’occasionner de grands handicaps tels que la paralysie de mon corps et aussi celle de la parole. La tumeur n’étant donc pas opérable, combien ma décision personnelle d’arrêter la chimio pouvait donc être lourde de conséquence.

Mais suite à ce qui venait de se passer à cette convention, je me suis remise entièrement, par la foi, entre les Mains de mon divin Médecin, m’entretenant avec lui par des louanges, afin de bien garder mes yeux fixés sur lui. Je lui demandais constamment de me fortifier. Je savais que c’est à cette croix bénie, et seulement à la croix, que Jésus m’avait acquis le salut, et selon  Esaïe 53, également la guérison par ses meurtrissures. Je suis donc témoin que Jésus peut guérir aujourd’hui encore, quand il le veut, ou il veut et par le moyen qu’il a choisi.

J’ai cependant encore eu quelques combats par la suite ; le doute a cherché à m’assaillir à nouveau. Devais-je continuer par la foi ou reprendre le traitement ? Je demandai alors au Seigneur de me donner une conviction profonde, et j’ai reçu la confirmation que j’attendais exactement 2 mois après cette convention, ce 23 juin 2006, en apprenant le résultat de l’IRM qu’on venait de me faire passer.

A la grande surprise du médecin mes tumeurs avaient étonnamment diminué. Il ne restait plus qu’un tout petit résidu de cette grosse tumeur. Et là j’ai compris que le Seigneur avait, là aussi, commencé un processus de guérison. C’était la réponse à mes prières. A ce moment là, bouleversée, dans la joie et la reconnaissance, j’ai à nouveau décidé de persévérer dans la voie qu’il venait de me montrer, celle de ne compter que sur Lui. J’ai maintenant l’assurance que le Seigneur a commencé une œuvre et qu’il l’achèvera selon sa volonté.

L’oncologue me conseillait de reprendre la chimio en Juillet, mais je lui ai demandé de  reporter tout cela à Octobre et, à mon grand étonnement, il a accepté et nous avons décidé d’un commun accord de refaire un contrôle de mon cerveau fin Septembre.
A toi Jésus toute la gloire qui te revient !  
Yvette Vidal / Montpellier

×

 

J’ai commencé à pouvoir bouger ma hanche…
(PARIS avril 2001 - CONVENTION COMPASSION)


Pendant 40 ans, j’ai fait les marchés ; c’est un travail pénible où je devais me lever très tôt le matin et porter de lourdes charges. J’avais la hanche complètement abîmée et je ne pouvais parfois plus marcher, ni monter ou descendre les escaliers chez moi.

Une parole de connaissance de Dorothée, au cours de la Convention Compassion du 7-8 avril 2001 à Paris, m’est allée, comme une flèche, droit au cœur et j’ai pris cette parole de guérison que Dieu m’envoyait.

J’ai commencé à pouvoir bouger ma hanche et je me suis demandée ce qui m’arrivait. C’était merveilleux ! Je remercie encore le Seigneur Jésus-Christ. 
J’ai accepté ce cadeau venant du ciel.

Pendant mon jour de repos, le lundi, j’en profitais pour prendre du temps pour lire la Parole de Dieu, la Bible.

Un jour, le Seigneur Jésus-Christ m’a dit : « Qu’est-ce que tu fais, je ne t’ai demandé de te faire un nom, c’est moi qui veut diriger ta vie. »

J’ai été saisie ; je suis tombée à genoux au pied de mon lit, et j’ai dit : « Seigneur, c’est vrais, jusqu’à ce jour, j’ai commandé mon mari et mes enfants et j’étais dure avec eux. Je te demande pardon.»

Le Seigneur m’a fait réaliser que mon mari est le chef du foyer. 
Et aujourd’hui mon mari est présent dans cette salle où je témoigne, et je veux lui dire encore «pardon pour tout ce que je lui ai fait.»

Dieu restaure notre couple. 
Mon mari est venu témoigner aussi en disant que Dieu seul est le chef de notre maison, et son désir - avec moi - est d’obéir à la Parole de Dieu que nous remercions sans cesse, chaque jour, pour son grand amour envers chacun de ses enfants.

Merci encore pour cette belle et puissante convention. Gloire à Dieu !

Marie-Ange FERRERA (Paris)

×

 

Guérison du système digestif
(PARIS avril 2001 - Convention Compassion)


J’ai encore expérimenté la grâce de Dieu dans ma vie. La présence du Seigneur était puissante dans la salle, et il y a eu des paroles de connaissance données par Dorothée disant que Jésus guérissait le foie, les intestins de quelqu’un et que cette personne souffrait de fortes douleurs au ventre.

J’ai pris cette parole pour moi, parce qu’elle convenait parfaitement à ma situation, et levant mes mains, j’ai glorifié Dieu !

A la réunion suivante, j’ai témoigné de ce que le Seigneur Jésus m’avait touchée.
Le lendemain soir assez tard, 21 h, je précise l’heure, (parce que le soir je ne peux rien manger d’épicé ni de gras), j’ai dit au Seigneur, sans douter bien sûr, mais faisant agir ma foi : «Je vais voir réellement si mon foie est guéri!»

J’ai donc mangé une grosse part de tarte salée (cuisinée façon antillaise) mais cette fois-ci, dans la nuit, pas de réveil en sursaut pour courir vite au toilette vomir tout ce qui est gras, et pas non plus d’acidité qui me remontait chaque fois à la gorge et au nez.

Quelle délivrance ! Or, avant que Jésus ne m’ait touchée, c’était devenu un calvaire pour moi. Je ne pouvais plus manger de tout, ni à n’importe quel moment, sachant ce qui m’attendait en retour !

Oh, qu’Il est merveilleux mon Sauveur !

C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de reconnaissance à l’égard de mon Seigneur que j’écris ce témoignage, parce qu’Il nous a donné cet ordre : 
Allez dire ce que j’ai fait pour vous !

Gloire à Dieu !

Josette Montabord (Paris)

Yvette Vidal / Montpellier

×

 

Une dame est guérie d’horribles migraines chroniques !
(PARIS avril 2001 - CONVENTION COMPASSION)


A l’occasion du séminaire pour couples avec Samuel et Dorothée, cette dernière a eu une parole de connaissance que le Seigneur a immédiatement confirmée : 
il s’agissait d’une dame qui souffrait horriblement de migraines chroniques depuis des années.

La médecine avait cherché à l’aider avec tout ce qui était en son pouvoir mais sans résultats.

Elle était désespérée, ne sachant plus que faire, et avait dit au Seigneur ce soir-là : «Seigneur, je t’en supplie, fais quelque chose pour moi, cela devient invivable !»

Et c’est exactement ce qui s’est produit. Le Seigneur l’a guérie au moment où la parole était donnée ; elle l’a ressenti dans sa tête, s’est levée et avec des larmes de reconnaissance, a rendu témoignage devant tous de la délivrance que le Seigneur venait de lui accorder.

Tous les participants du séminaire ont donc loué le Seigneur pour cette merveilleuse guérison instantanée !

×

 

J’étais gravement atteinte de mutisme, une femme rejetée par la société, errante, médicalement incurable, vivant dans une immense frayeur, lorsque Jésus est venu me toucher !
(PARIS - CONVENTION COMPASSION 2000 et 2001)


C’est avec joie et empressement que je viens vous rendre témoignage de ce que Dieu a fait pour moi à l’occasion de vos deux dernières conventions à Paris, en novembre 2000 et avril 2001. A ce moment-là, je n’étais pas encore née de nouveau.

Au cours de celle de novembre, Dorothée a donné une parole de connaissance annonçant que le Seigneur guérissait un coeur brisé. Je fus alors instantanément et merveilleusement touchée par le Seigneur.

Mon être entier avait été détérioré par l’adversaire ; ma vie n’était que confusion, ténèbres et terreurs, car j’étais issue d’une famille qui avait pratiqué l’occultisme et la sorcellerie depuis des générations. On m’avait destinée à devenir à mon tour une sorcière.

J’étais gravement atteinte de mutisme, une femme rejetée par la société, errante, médicalement incurable, seule et vivant dans une immense frayeur. J’étais une sorte de loque humaine. Tout en moi était cassé et tout ce que j’entreprenais se disloquait au fur et à mesure.

Au moment même où, à cette Convention de Paris, cette parole de connaissance fut donnée, le Seigneur dans sa grâce, m’a touchée et complètement restaurée.

Moi qui étais repliée sur moi même, ne pouvant plus travailler depuis 8 ans, une femme dont tout le monde se moquait et dont la vie était entièrement ruinée et déconnectée d’avec la société, je me suis ouverte comme une fleur au soleil. Dieu venait de me sortir de la boue !

A partir de cette merveilleuse réunion et de cet attouchement divin, le Seigneur a commencé à tout réparer en moi, à me restaurer dans tout mon être. Il m’a tellement transformée, régénérée, aussi sur le plan mental et intellectuel, que même mes voisins et tous ceux qui me voient passer dans la rue sont maintenant ébahis !
Le Seigneur a littéralement reconstruit ma vie et j’ai pu reprendre des activités, une formation informatique et un poste de secrétariat. Gloire à mon Seigneur et Maître !

A partir de cette réunion là, j’ai mis toute ma confiance en Celui qui m’a tant bénie et je jouis d’une communion journalière avec lui. Il m’a rendu mes repères et me permet maintenant de vivre une existence de qualité. J’ai aussi appris à développer librement un esprit de louange et d’adoration pour Dieu qui a ainsi transformé toute mon existence.

Le Seigneur m’a touchée une seconde fois, physiquement cette fois-ci. Il me restait encore quelques graves séquelles physiques de toute cette dégradation que j’avais subie.

Durant la réunion de louange et d’adoration de la Convention Compassion de l’année suivante, en 2001 cette fois, toujours à Paris, et au travers d’une nouvelle parole de connaissance de Dorothée, le Seigneur a régénéré les cellules détériorées de mon cerveau ; régénération de muscles, du système nerveux et du sang.

J’étais constamment affaiblie, sans force et sans résistance ; j’en étais physiquement au point zéro. Je ne pouvais entreprendre aucune activité. Tout était limité et j’étais rapidement épuisée.

Mais au moment où cette parole fut donnée, la puissance de Dieu m’a touchée, mon cerveau s’est remis à fonctionner normalement et mes capacités intellectuelles ont été dynamisées. C’était comme si des vannes s’étaient ouvertes en moi ; mon corps tout entier a retrouvé sa pleine forme.

Les paroles que le Seigneur a mises dans votre bouche, Dorothée, m’ont communiqué la vie ; elles m’ont reconstruite et elles l’ont fait immédiatement ! Alléluia !

Je veux dorénavant vivre pour celui qui m’a tant aimée et qui m’a sortie de cet état «fœtal » dans lequel je me trouvais. Je veux le servir et témoigner partout de ce qu’il a fait pour moi.

A Jésus soient la gloire et l’honneur aux siècles des siècles !

Jocelyne BUTLER (Paris - Pantin)

×

 

Il y a 25 ans le Seigneur m’avais touchée et guérie de rhumatismes articulaires dont je souffrais depuis 22 ans !
(FRANCE)


Je vous donne ci dessous mon témoignage de guérison.

Lors d’une réunion d’évangélisation Compassion, il y a de cela environ 25 ans, Dorothée apporta une parole de connaissance de la part du Seigneur disant :

 «Le Seigneur guérit des personnes qui ont des douleurs à la colonne vertébrale.»

J’ai accepté cette parole et depuis je suis complètement guérie des séquelles dues à des rhumatismes articulaires dont je souffrais depuis environ 22 ans, et qui me gênaient terriblement dans mes mouvements.

Je n’ai plus jamais rien ressenti depuis. Je remercie le Seigneur pour sa fidélité et son amour.

Suzanne Raynaud

×

 

Une dame est instantanément guérie de 8 ans d’ictère chronique !
(FRANCE - CHAMBÉRY)


Le Seigneur me cherchait depuis quelques temps déjà et je fréquentais une assemblée de Genève, en Suisse.

Avec notre pasteur, nous étions venus à une Convention Compassion à Chambéry.

Mon désir en y participant était d’apprendre à mieux louer le Seigneur.

Et là, pendant la louange, notre sœur Dorothée a eu une parole de connaissance déclarant que le Seigneur touchait une personne ayant des problèmes de foie.

A l’instant même, j’ai senti la main de Dieu et un déblocage immédiat s’est produit dans ma vésicule et mon foie !

J’avais un ictère chronique (jaunisse) depuis 8 ans dû à une hépatite virale contractée par la consommation de crustacés. Dès le lendemain, mon teint avait changé et une esthéticienne, chez laquelle je me suis rendue le mardi suivant à cause de problèmes de peau, m’a demandé ce qui s’était passé.

J’ai alors témoigné de la grâce que Dieu venait de m’accorder ! Mon médecin a lui aussi diagnostiqué ma totale guérison.

Que toute la gloire, la louange et la reconnaissance reviennent au Seigneur ! Avec mes fraternelles salutations.

Josiane Paget (Suisse)

×

 

Une dame souffrant depuis 22 ans de rhumatismes articulaires est instantanément guérie par une parole de connaissance et en témoigne encore 25 ans après !
(FRANCE - CHAMBÉRY)


Chers Amis,

Je vous donne ci-dessous mon témoignage de guérison :
« Lors d’une réunion d’évangélisation Compassion, il y a de cela environ 25 ans, Dorothée apporta une parole de connaissance de la part du Seigneur disant :

«Le Seigneur guérit des personnes qui ont des douleurs à la colonne vertébrale».

J’ai accepté cette parole, et depuis je suis complètement guérie des séquelles dues à des rhumatismes articulaires dont je souffrais depuis environ 22 ans, et qui me gênaient terriblement dans mes mouvements.

Je n’ai plus jamais rien ressenti depuis !

Je remercie le Seigneur pour sa grande fidélité et son amour.

Suzanne Raynaud
(France)

×

 

Une dame de Genève a été guérie d’un ictère chronique dont elle souffrait depuis 8 ans, suite à une hépatite virale. Son médecin diagnostique une totale guérison !
(FRANCE - CHAMBÉRY)


Chers frère et sœur,

Le Seigneur me cherchait depuis quelques temps déjà et je fréquentais une assemblée Genève / Suisse.

Avec notre pasteur, nous étions venus à une Convention Compassion à Chambéry / France.

Mon désir en y participant était d’apprendre à mieux louer le Seigneur. Et là, pendant la louange, notre sœur Dorothée a eu une parole de connaissance déclarant que le Seigneur touchait une personne ayant des problèmes de foie.

A cet instant, j’ai senti la main de Dieu et un déblocage instantané s’est produit dans ma vésicule et mon foie !

J’avais un ictère chronique (jaunisse) depuis 8 ans dû à une hépatite virale contractée par la consommation de crustacés.

Dès le lendemain, mon teint avait changé et une esthéticienne, chez laquelle je me suis rendue le mardi suivant à cause de problèmes de peau, m’a demandé ce qui s’était passé. J’ai alors témoigné de la grâce que Dieu venait de m’accorder !

Mon médecin a lui aussi diagnostiqué ma totale guérison.

Que toute la gloire, la louange et la reconnaissance reviennent au Seigneur Jésus !
Avec mes fraternelles salutations

Josiane Paget (France)

×

 

Guéri par le Seigneur de 35 ans d’arthrose cervicale et d’un genou enflé et douloureux, au travers d’une parole de connaissance
(FRANCE - LYON)


Chers frère et soeur,

Mon épouse, après avoir lu un ouvrage des Editions Compassion, prit contact avec l’Oeuvre pour connaître la vocation de celle-ci. Nous avons été invités à venir assister au culte de votre domicile à Saint-Baldoph.

Au cours de celui-ci, Dorothée a reçu une parole de connaissance du Seigneur pour une personne qui souffrait dans ses articulations et aussi du genou droit.

Je souffrais depuis l’âge de 35 ans d’arthrose cervicale (j’ai aujourd’hui 67 ans), ce qui me bloquait littéralement le cou et m’occasionnait d’énormes nausées. Je n’avais, comme seul recours pour atténuer la douleur, que la chaleur d’un sèche-cheveux !

D’autre part, mon genou droit m’handicapait aussi très rapidement dès que je le sollicitais pour une marche ou pour effectuer des travaux.

Ce jour-là, à cette réunion, j’ai été instantanément guéri, à la fois de mon arthrose cervicale et de mon genou droit !

Comme il y avait encore en moi beaucoup d’incrédulité, j’ai voulu tester mon genou la semaine suivante : j’ai forcé dessus toute une journée en bêchant le jardin ! Je n’ai éprouvé en fin de journée qu’une grande fatigue, mais plus aucune douleur à mon genou !

Je remercie le Seigneur pour ces deux guérisons précieuses qu’il m’a accordées, et lui en rend toute la gloire !

Robert GAILLARD - Lyon (France)

×

 

Une dame est guérie de 20 ans d’asthénie neurasthénique (angoisses, fatigue, dépression)
(FRANCE - GRENOBLE)


Voici le compte-rendu de cette guérison magnifique survenue instantanément le jour du culte Compassion dans votre maison, à St-Baldoph.

J’ai senti comme si une boule d’angoisse et de fatigue s’évaporait du dedans et enfin, j’ai pu respirer tranquillement, car ce jour-là, j’étais « encore », et ce depuis 4 jours, complètement épuisée et assommée, ne pouvant même plus respirer normalement tant j’étais fatiguée. Cette fatigue s’appelle asthénie neurasthénique ; elle est provoquée par des tas de chocs émotionnels répétitifs et d’énormes soucis familiaux qui ont usé tout mon système neurologique depuis 20 ans.

Cette fatigue provoquait un état d’épuisement intense et une fatigabilité constante qui m’empêchait de faire normalement le travail de la maison (j’ai 4 enfants). Dès le matin, je me sentais complètement fatiguée nerveusement, et plus la journée s’écoulait, plus mon mal être s’installait. Même le fait de respirer me fatiguait ! Le fait de dormir empirait ce mal. Bien sûr la médecine m’a aidée et j’ai dû, pour pouvoir résister à ce «mal», prendre (par prescription médicale) 4 antidépresseurs + 4 anti-anxiolytiques par jour. Cela me calmait pour un temps... mais vite ce «mal être» qui ne pouvait partir reprenait ses droits !

La semaine dernière, j’ai dû subir 4 longues journées de fatigue, et c’est vrai que je suis arrivée chez vous complètement anéantie, et à un moment donné, j’ai même cru que j’allais m’évanouir ! Et puis, il y a eu la parole de connaissance de Dorothée qui parlait de cette fatigue et disant entre autre :

«Toi qui es fatigué, lassé de combattre, je m’approche aujourd’hui de toi afin d’augmenter ta vigueur. Je donne la force à celui qui est fatigué. Je te fortifie, je viens à ton secours...»

Ces paroles ont été un baume de bien-être et tout s’est effacé en un instant ! La joie a alors enveloppé mon coeur et j’ai pleuré de reconnaissance, car enfin le Seigneur avait entendu mes prières !!! Depuis ce fameux dimanche, je n’ai plus le moindre signal d’alarme d’asthénie ! Ma vitalité est revenue et je respire à nouveau normalement.

Je n’ai plus eu la moindre crise d’angoisse et je loue mon Dieu, car sa paix a envahi mon coeur et je suis pleine de gratitude envers celui qui nous aime.

La peur est partie et mon être est enfin reposé ! Je tiens aussi à remercier mon Seigneur de m’avoir permise de vous rencontrer à nouveau après plusieurs années, car vous êtes ses ambassadeurs et vous avez eu le courage et la persévérance (tout au long de votre beau ministère) d’être fidèles à Jésus-Christ et à sa Parole, afin que nous, petit troupeau, puissions être renouvelés et encouragés par vos messages et paroles de connaissance. Merci et que le Seigneur vous bénisse !


Joëlle KOCH Grenoble (France)

×

 

Une dame souffrant de violentes crises d’angoisse depuis 40 ans est guérie, au travers d’une parole de connaissance donnée par le Seigneur
(FRANCE - CHAMBÉRY)


J’étais atteinte de graves crises d’angoisse dues à une dépression nerveuse que j’avais eue à l’âge de 24 ans, et j’ai 65 ans aujourd’hui. A l’époque, les médecins m’avaient traitée avec les médicaments les plus forts sur le marché, pendant 5 ans. Mais ces terribles crises continuaient, spécialement pendant les nuits.

Je me réveillais en cherchant mon souffle, souvent pendant 2 heures de temps, m’asseyant dans mon lit et me mettant jusqu’à 3 oreillers dans le dos et essayant de retrouver ma respiration qui se coupait, revenait, puis se coupait à nouveau...

J’avais l’impression de mourir ! Cette situation a duré près de 40 ans et j’étais constamment sous tranquillisants.

Mon mari et moi, nous nous sommes rendus à une réunion Compassion chez Samuel et Dorothée.

Pendant la louange, Dorothée a eu des paroles de connaissance dont l’une était pour moi. Elle disait :

« Tu souffres d’angoisses pendant la nuit, le Seigneur te guérit à l’instant. Reçois ta guérison...».

J’ai aussitôt accepté cette parole par la foi !

Depuis ce jour-là, après 40 ans de crises et d’insomnies, je me couche et dors enfin toute la nuit sans plus jamais me réveiller ;

Je jouis dorénavant d’un bon sommeil réparateur. 
Plus de crises d’angoisse, de crainte de mourir, de luttes nocturnes !

Merci Seigneur, tu es merveilleux, grand et puissant ! Je te loue pour la grande délivrance que tu m’as accordée ce dimanche-là. Que ton nom soit béni à jamais !

Gisèle NIETO - Lyon (France)

×

 

Toujours guérie d’un polype et d’un fibrome dont le miracle s’était produit il y a 15 ans
(FRANCE - LYON)


Il y a 15 ans de cela, j’ai passé une visite médicale chez la gynécologue qui m’avait conseillé de rentrer à l’hôpital pour me faire opérer d’un polype et d’un gros fibrome (comme un pamplemousse).

J’avais de grosses pertes de sang et par conséquent une anémie très prononcée.

Je savais que Samuel et Dorothée venaient prêcher sous un grand chapiteau près de Lyon.

J’y suis allée avec une amie qui me soutenait. Lorsque Dorothée est apparue sur le devant de la scène et s’est mise à parler à la foule, je fus très émue. Elle a dit, dans une vision, tout le mal que j’avais et je fus instantanément guérie !

Quelle joie pour moi, que ce matin-là !...

Je rends grâce au Seigneur Jésus pour cette guérison reçue il y a 15 ans et qui dure encore aujourd’hui, et pour ce qu’il fait à travers notre sœur Dorothée et de Samuel Hatzakortzian.

Que Dieu les bénisse en toutes choses.

Gloire au Seigneur Jésus !

Gisèle NIETO - Lyon (France)

×

 

Guérie d’une forte sinusite en écoutant la cassette de la convention...
(FRANCE - Convention Compassion à Valence 04/2004)


En écoutant les enregistrements de votre convention à Valence, j’ai été guérie d’une forte sinusite qui durait depuis deux mois.

Cela se passa au moment où j’entendis Dorothée dire que le Seigneur guérissait quelqu’un de sinusite et de maux d’oreille.

Comme il n’y a pas de distance pour Dieu dans la prière, j’ai pris cette parole pour moi-même, la croyant de tout mon cœur et j’ai aussitôt confessé ma guérison.

Immédiatement ma tête devint toute légère : la sinusite avait disparu et mes douleurs à l’oreille également. Alléluia !

Je peux vous assurer que ce matin-là, j’ai loué, loué le Seigneur et ressenti fortement sa présence.

Qu’il soit béni et glorifié pour tout ce qu’il a fait pour moi.

Anny Colmart (Paris)

×

 

Nos cinq enfants ont été puissamment visités par le Seigneur
(FRANCE - Convention Compassion à Valence)


Chers amis,

Nous sommes musiciens avec cinq de nos enfants et nous avons eu le privilège de mettre à la disposition de Dieu et de nos frères et sœurs ce talent que le Seigneur nous a donné, en assurant l’accompagnement musical de la convention Compassion à Valence.

Ce fut une grande joie et un puissant renouvellement pour nous tous. Nous avons pris de nouvelles forces pour annoncer les grandeurs de notre Dieu. Grâce à la prière de Samuel et Dorothée, le Seigneur a étendu sa main et plusieurs de nos enfants ont été touchés et guéris.

Une de nos filles, 14 ans, souffrait de douleurs au niveau des cartilages des deux genoux : elle a été guérie.

Un de nos fils souffrait d’une jambe : par la prière, sa colonne vertébrale s’est remise en place et il a ainsi retrouvé un usage normal de sa jambe.

Un autre fils a été guéri d’une douleur persistante au niveau du thorax, vieille de plusieurs années. Profondément touché pendant ce week-end, il est retourné à la maison, convaincu de péché, et s’est donné en larmes au Seigneur le surlendemain.

Nous ne pouvons que dire merci au Seigneur pour sa grandeur, sa puissance et son amour à notre égard.

Yvette Picaud – Guéret

×

 

Un message prophétique relève instantanément un pasteur bolivien très découragé (Tampa - Floride)


Le pasteur de cette église était accablé de lourds fardeaux. Dans sa prière matinale, il avait demandé au Seigneur des directions sur différents sujets qui pesaient sur son cœur. Des paroles prophétiques données par Dorothée venaient répondre exactement, point par point, à ce que ce pasteur - qu'elle n'avait jamais vu auparavant - avait besoin de recevoir. Quel encouragement ce fut pour lui. Merci au Seigneur qui connaît toutes choses, qui entend nos cris de détresse et y répond puissamment!

 


Samuel et Dorothée avec le pasteur d'une église de Tampa, en Floride.









×

 

Guérison d'une hernie discale de plusieurs années (Miami)


Un dimanche matin, lors de leur passage dans une église espagnole, après le message, Dorothée donne une parole de connaissance concernant une personne qui avait de terribles maux dans le dos. Une femme était présente ce matin-là qui souffrait terriblement, jour et nuit, d'une hernie discale depuis plusieurs années. A l'instant même ou cette parole fut donnée, le Seigneur délivra instantanément cette femme de toutes douleurs. Deux jours plus tard, elle témoigna sa reconnaissance au Seigneur de lui avoir ôté ce mal terrible qui l'empêchait même de dormir correctement. Gloire au Seigneur!

 


Samuel et Dorothée et leur interprète espagnol (à leur droite) avec le pasteur d'une église de Floride et son épouse.









×

 

Guérison d’un ulcère d’estomac à Abidjan


«Pendant plus de deux ans j'ai souffert d'un ulcère d'estomac. Tous les jours, mon estomac me brûlait. Je suis allé à l'hôpital et chaque jour, ma situation s'aggravait. Mais ce samedi-là , Dieu m'a délivré. Après la prédication de la Parole de Dieu, Mme Hatzakortzian, par une parole de connaissance, a dit qu'il y avait quelqu'un qui souffrait d'un ulcère d'estomac et que Dieu était en train de le délivrer. Au même instant, j'ai senti le mal quitter mon corps et j'ai été complètement libéré. Je bénis Dieu pour cette délivrance.»

Mr KOUAME Georges

 


Une hernie disparaît entièrement suite à la prière










Un autre homme est guéri de graves ulcères d’estomac qui l’empêchaient même de se nourrir…



×

 

Guérison d’un problème de polyarthrite déformant à Abidjan


«J'avais un problème de polyarthrite déformant. Un de mes doigts commençait déjà à se déformer et cela pouvait se généraliser. J'avais aussi des douleurs au niveau de toutes mes articulations. Je souffrais terriblement.

J'ai consulté des spécialistes à Abidjan qui m'ont prescrit une injection qui devait se faire dans les cartilages. C'était tellement douloureux que j'en ai fait une puis j'ai abandonné. Pendant un de mes séjours en Europe, ma fille étudiante en médecine, a pris un rendez-vous pour moi. Malgré ses insistances, j'ai refusé d'y aller en disant que Jésus allait me guérir.

Un certain vendredi, pendant la réunion avec le couple Hatzakortzian, Dorothée a donné une parole de connaissance me concernant et j'ai été complètement guérie. Je bénis le Seigneur pour cette merveilleuse délivrance.»

Madame HEPIE Albertine Gnanazan (Ex-Ministre du Gouvernement ivoirien)

 


Cette dame était sourde d’une oreille










Cette dame ne pouvait plus marcher depuis 1 an ; elle est maintenant entièrement guérie



×

 

Guérison de sérieux problèmes intestinaux (Témoignage de Guérison du Canada)


Chère Dorothée, je vous écris pour vous dire que lors de votre visite dans notre église de Ste-Agathe, vous aviez eu une parole de con­naissance au sujet de la guérison des intestins d'une personne. Par cette même parole, le Seigneur a guéri deux personnes dans notre église : l'une d'entre elles, c'était moi.

Cela faisait 1 an et demi que j'étais éprouvée par des problèmes intestinaux presque tous les jours, et ce soir-là, lors­que vous avez donné cette parole de connaissance, je l'ai prise pour moi. Mais la semaine suivante, j'ai eu un combat ; mon pro­blème s'était plutôt aggravé et j'ai eu des ennuis, même la nuit.

J'ai alors commencé à confesser la guérison que j'avais reçue, que le Seigneur m'avait donnée, et cela malgré les symp­tômes contraires. Maintenant, voici 3 mois que mes intestins sont complè­tement guéris ! Gloire à Dieu et merci Seigneur pour son mer­veilleux attouchement.

Diane Côté (Centre évangélique de Ste-Agathe, Canada)

×

 

Guérison des intestins (Témoignage de Guérison du Canada - Juin 2000)


Mon épouse et moi désirions vous féliciter pour votre ministère. Nous avons grandement apprécié votre visite parmi nous au centre évangélique de Ste-Agathe, les 7 et 8 juin 2000.

Pour vous remettre dans le contexte du 8 juin, vous aviez donné cette parole de connaissance disant que «le Seigneur touchait une personne malade des intestins qui allait à la selle plusieurs fois par jour.» Cette parole était pour moi.

Voici quelle était ma situation : depuis 3 ans, j'allais en effet à la selle 8-10 fois par jour et même plus, accompagné de pertes de sang et de gonflement des intestins, spécialement en fin de journée.

Suite à plusieurs examens, le diagnostic du chirurgien fait en présence de mon épouse était le suivant : il fallait couper l'intestin du quatrième au dix-septième centimètre à partir du rectum.

Le 20 juillet, lors de mon entrée en salle d'opération, les chirurgiens, en ouvrant, ont découvert qu'il n'y avait pas de cancer et ont décidé de ne pas couper mon intestin. L'opération, qui a duré entre 2 et 3 heures, a consisté finalement à rattacher mon intestin car il sortait en partie par le rectum.

Aujourd'hui, 3 mois après, je peux dire que je suis totalement guéri, que mon intestin est normal, que mes selles sont aussi normales, que je ne saigne plus et que tout va merveilleusement bien. Je terminerai ma convalescence d'ici 3 semaines.

Qui connaît les desseins de Dieu ?

Ce que je sais, c'est que le Seigneur a dit qu'il allait me guérir et qu'il l'a fait, malgré la décision des chirurgiens de me couper l'intestin.

Merci encore une fois pour le ministère de parole de connaissance et de prophétie de Dorothée sur lequel nous nous sommes appuyés, mon épouse et moi. Nous voulons rendre gloire au Seigneur pour l'intervention miraculeuse et merveilleuse qu'il m'a accordé.

Nos salutations les plus sincères.

Gérald Meaney (Centre évangélique de Ste-Agathe, Canada)

×

 

Guéri de violentes hémorragies intestinales, médicalement incurables (Témoignage de Guérison du Canada)


Cela fait un an que je me sens très mal dans mon corps. J'avais de très importantes pertes de sang qui m'affaiblissaient de jour en jour. Cela devenait inquiétant d'autant plus que les médecins n'avaient trouvé aucune solution. Je ne savais pas du tout qu'ici, dans cette église, des invités apportaient la Parole de Dieu.

Ce soir-là, j'étais dans mon salon, quand quelque chose dans mon coeur me dit très fort : «Va à l'église du pasteur Charles Boucher.» Je suis donc venu ici et ce n'est pas par coïncidence ! Je sais maintenant que c'est le Seigneur lui-même qui m'y a conduit.

J'ai bien écouté le message du pasteur Samuel et l'ai serré sur mon coeur. Mais quand son épouse, Madame Dorothée, a commencé à parler et à dire qu'une personne ici faisait de très violentes hémorragies internes depuis 1 an et que les médecins ne pouvaient trouver d'où elles provenaient et comment les arrêter, j'ai immédiatement su que c'était de moi qu'il s'agissait.

On avait fait sur moi toutes sortes d'examens et personne ne pouvait trouver l'origine de ce mal. Encore même, juste avant la réunion, je suis allé aux toilettes et ce n'était plus des selles qui sortaient, mais du sang pur. Quand Madame Dorothée a dit qu'une personne faisait de graves hémorragies internes, c'était bien moi.

Je sais que c'est le Seigneur qui m'a parlé au travers d'elle. Quand le Seigneur me parle, je ne me pose pas la question : «Est-ce que c'est possible pour moi ?» Je le prends et je m'en vais avec ce que le Seigneur m'a dit. Ce soir-là, après la réunion, je suis allé voir Madame Dorothée pour lui dire que cette parole était bien pour moi et que je la croyais sincèrement.

Le lendemain, aux toilettes, j'ai vu qu'il n'y avait plus du tout de sang dans la cuvette des W.C. Cela fait maintenant plusieurs jours que je contrôle mes selles et que je ne constate plus aucune trace de sang. Merci Seigneur ! Je sais que c'est Lui qui m'a guéri. Je ne sais comment le remercier. Alléluia ! Gloire au Seigneur !


Un chrétien de Gatineau

×

 

Guérie de problèmes d'estomac (Témoignage de Guérison du Canada en juin 1999)


Cela fait déjà 1 an maintenant, en 1999 (lettre écrite en 2000) lors de la visite de Mr & Mme Hatzakortzian dans notre église de St-André d'Avellin, que le Seigneur avait donné une parole de connaissance pour moi, déclarant qu'une personne était guérie de problèmes d'estomac.

Cela faisait longtemps que je devais prendre des médicaments chaque jour et que ceux-ci détruisaient mon estomac. Quand Mme Dorothée a donné cette parole, je n'ai pas réalisé tout de suite qu'elle était pour moi !

Une semaine plus tard seulement, j'ai su que c'était moi que le Seigneur avait guérie. J'oubliais de prendre mes médicaments et j'ai alors réalisé que je pouvais à nouveau manger de tout sans problèmes.

Et cela fait donc une année maintenant que les maux ont complètement disparu. Gloire au Seigneur qui m'a touchée ce jour-là !

Une chrétienne de St-André d'Avellin

×

 

Restauré miraculeusement d'un très grand épuisement (Témoignage de Guérison du Canada)


Dans une autre église encore, un Monsieur, très fatigué, affaibli, très surmené et même déprimé, avait décidé de ne pas venir à la réunion ce soir-là, à cause de son état d'épuisement.

Finalement, par un effort surhumain, il y parvint, et c'est alors que le Seigneur s'adressa à lui personnellement par une parole de connaissance décrivant exactement sa situation.

Ô merveille, le Seigneur le toucha et cet homme rentra chez lui complètement restauré. Il venait aussi d'apprendre une leçon importante : ne pas écouter ses sentiments mais obéir au Seigneur coûte que coûte !

Un chrétien de St-Jovite

×

 

Délivrée de la cigarette (Témoignage de Guérison du Canada)


Quand Madame Hatzakortzian a donné une certaine parole prophétique qui me concernait, j'ai été saisie d'une forte conviction de péché. La prophétie disait : «Arrête d'empoisonner ton corps avec le tabac.» La façon dont ces paroles ont été dites m'ont réellement fait prendre conscience que c'était le Seigneur lui-même qui me parlait et qu'il me disait avec fermeté «Ca suffit maintenant !»

J'ai été exhortée pendant 4 ans avec amour par le pasteur, son épouse, mes frères et soeurs en Christ, mais parfois, quand on vous le dit avec trop de douceur, on n'y prends pas garde. Je remercie le Seigneur parce que ce soir, Il m'a réellement parlé.

Une chrétienne de Gatineau

×

 

Guérie de l'arthrose aux deux genoux (Témoignage de Guérison du Canada)


A la réunion pour les dames, après son message, Mme Dorothée donna une parole de connaissance pour une dame souffrant de terribles douleurs dans les deux genoux. Cette dame fut instantanément délivrée de toutes douleurs.

Elle en fut si touchée qu'elle se mit à pleurer en disant : «Mais Seigneur, je ne t'ai même rien demandé et tu me guéris !» Profondément saisie par une telle grâce et miséricorde du Seigneur, elle versa d'abondantes larmes de reconnaissance ; c'était aussi la première fois qu'elle recevait une guérison directe de la part de Dieu.

Une chrétienne de St-Honoré de Beauce

×

 

Guérie de crises d'angoisse et de dépression (Témoignage de Guérison du Canada)


Ce matin une dame a téléphoné à la femme du pasteur en lui disant que c'était elle qui avait été touchée par une certaine parole de connaissance hier soir. La parole disait qu'une personne souffrait de grave dépression et qu'elle était sous anti-dépresseurs et sous calmants, que les médecins n'avaient pas trouvé de médicaments assez efficaces pour son problème. Chaque matin, au réveil, elle avait comme des crampes d'estomac et de terribles malaises suite aux crises d'angoisse de la nuit.

Après cette parole donnée par Mme Dorothée, le Seigneur a réveillé cette dame en pleine nuit pour lui dire : «Cette parole était pour toi». Et pour la première fois depuis fort longtemps, elle se réveilla en pleine forme ! Elle n'avait plus ni brûlures, ni crampes, ni «noeuds» dans l'estomac et pour la première fois depuis longtemps, son réveil était paisible et sans souffrances. Au Seigneur soit toute la gloire. Il est encore et toujours le grand Libérateur !

Une chrétienne de la ville de Gatineau

×

 

Profondément consolée par une parole de connaissance (Témoignage de Guérison du Canada)


Un certain lundi soir, une parole de connaissance a été donnée disant qu'une femme était traitée avec violence chez elle. C'était moi. Je souffrais depuis des années d'isolement, de rejet. Par moment je me demandais même qui j’étais. 
Mais ces paroles prophétiques m'ont profondément touchée et j'ai alors pris conscience que le grand «Je suis» s'occupe de moi et que je suis véritablement son enfant. Je réalise maintenant qu'Il veille constamment sur moi. Je veux désormais Le servir de tout mon coeur.

Une chrétienne de la ville de Gatineau

×

 

Guérie de sérieux problèmes intestinaux
( CANADA – STE AGATHE )


Chère Dorothée, je vous écris pour vous dire que lors de votre visite dans notre église de Ste-Agathe, vous aviez eu une parole de con­naissance au sujet de la guérison des intestins d'une personne. Par cette même parole, le Seigneur a guéri deux personnes dans notre église : l'une d'entre elles, c'était moi.

Cela faisait 1 an et demi que j'étais éprouvée par des problèmes intestinaux presque tous les jours, et ce soir-là, lors­que vous avez donné cette parole de connaissance, je l'ai prise pour moi. Mais la semaine suivante, j'ai eu un combat ; mon pro­blème s'était plutôt aggravé et j'ai eu des ennuis, même la nuit. 
J'ai alors commencé à confesser la guérison que j'avais reçue, que le Seigneur m'avait donnée, et cela malgré les symp­tômes contraires. Maintenant, voici 3 mois que mes intestins sont complè­tement guéris ! Gloire à Dieu et merci Seigneur pour son mer­veilleux attouchement. 
Diane Côté (Centre évangélique de Ste-Agathe, Canada)

 

×

 

Les chirurgiens, en ouvrant, ont découvert qu’il n’y avait plus de cancer…
(CANADA – STE AGATHE)


Mon épouse et moi désirions vous féliciter pour votre ministère. Nous avons grandement apprécié votre visite parmi nous au centre évangélique de Ste-Agathe, les 7 et 8 juin 2000.
Pour vous remettre dans le contexte du 8 juin, vous aviez donné cette parole de connaissance disant que «le Seigneur touchait une personne malade des intestins qui allait à la selle plusieurs fois par jour.» Cette parole était pour moi.
Voici quelle était ma situation : depuis 3 ans, j'allais en effet à la selle 8-10 fois par jour et même plus, accompagné de pertes de sang et de gonflement des intestins, spécialement en fin de journée.
Suite à plusieurs examens, le diagnostic du chirurgien fait en présence de mon épouse était le suivant : il fallait couper l'intestin du quatrième au dix-septième centimètre à partir du rectum.
Le 20 juillet, lors de mon entrée en salle d'opération, les chirurgiens, en ouvrant, ont découvert qu'il n'y avait pas de cancer et ont décidé de ne pas couper mon intestin. L'opération, qui a duré entre 2 et 3 heures, a consisté finalement à rattacher mon intestin car il sortait en partie par le rectum.
Aujourd'hui, 3 mois après, je peux dire que je suis totalement guéri, que mon intestin est normal, que mes selles sont aussi normales, que je ne saigne plus et que tout va merveilleusement bien. Je terminerai ma convalescence d'ici 3 semaines.
Qui connaît les desseins de Dieu ?
Ce que je sais, c'est que le Seigneur a dit qu'il allait me guérir et qu'il l'a fait, malgré la décision des chirurgiens de me couper l'intestin.
Merci encore une fois pour le ministère de parole de connaissance et de prophétie de Dorothée sur lequel nous nous sommes appuyés, mon épouse et moi. Nous voulons rendre gloire au Seigneur pour l'intervention miraculeuse et merveilleuse qu'il m'a accordé.
Nos salutations les plus sincères.

Gérald Meaney (Centre évangélique de Ste-Agathe, Canada)

Yvette Vidal / Montpellier

×

 

Le Seigneur m’a remise à niveau…
(CANADA – GATINEAU)


Il y a dix ans, j’ai subi un détachement de l’ossature côté gauche, lors d’une chute dans un escalier : mon bassin a heurté violemment le rebord d’une marche et le bras gauche a été tiré en arrière, parallèlement à l’escalier.

Depuis, quand je tendais mes deux bras en avant, l’index de la main droite arrivait à la première phalange de l’index de la main gauche.

Avec les années, les douleurs devenaient de plus en plus atroces et les migraines terribles.

Je perdais l’équilibre du côté gauche, et avec le temps, mon côté droit a aussi été affecté. J’étais toujours fatiguée, souvent incapable de réfléchir et d’agir.

Samuel et Dorothée ont prié pour moi et le Seigneur a remis à niveau mes mains et mes jambes.

Les douleurs ont aussi complètement disparu !

Merci au Seigneur pour le miracle qu’il a accompli pour moi !

Marie-Rose Perrier

×

 

Guéri d'un mal de dos depuis plusieurs années
(CANADA / QUEBEC) Tournée de Samuel et Dorothée Hatzakortzian


Chers Samuel et Dorothée,

Alors que nous étions réunis avec quelques frères et sœurs en votre compagnie, vers la fin de la soirée, avant de nous séparer, nous vous avions demandé de prier pour nous.

Le Seigneur a agi pour chacun d’entre nous.

Voici ce qu’Il a fait : J’avais mal dans le dos au niveau des omoplates depuis plusieurs années. Vous avez prié pour moi. A peine votre prière terminée, le mal avait disparu. Je sentais à nouveau cette liberté dans mon dos que je n’avais plus ressentie depuis si longtemps !

Je veux donner gloire à Dieu pour cette guérison, car Il guérit encore aujourd’hui ! Il est le Dieu des miracles.

Que son nom soit loué et glorifié car il en est digne. Alléluia !

Mme Louise Gosselin (Québec)

×

 

Délivrée d’une grande crainte, d’amertume et d’un eczéma au poignet.
(CANADA / QUEBEC) Tournée de Samuel et Dorothée Hatzakortzian


Dimanche au culte de mon église, j’ai été délivrée d’un sentiment qui me hantait depuis quelque temps. Après avoir vécu des situations difficiles avec quelqu’un, j’avais commencé à développer de l’amertume envers lui à un point tel que j’en étais obsédée. J’avais aussi peur de me faire attaquer par cette personne. Je priais souvent Dieu qu’Il me délivre, mais mon cœur ne s’apaisait pas. Aussi, j’ajoute que je faisais une sorte d’éruption cutanée au poignet, croyant alors que j’étais allergique au métal de ma montre.

Quand Dorothée a prononcé ces paroles de connaissance, deux d’entre elles m’ont touchée : premièrement, elle a dit qu’une personne dans la salle se sentait en danger mais que Dieu la protègerait. J’étais bien soulagée d’entendre cela. Je me sentais enfin délivrée de la peur physique qui m’habitait.

Puis elle a ajouté qu’une personne dans la salle avait de l’eczéma sur sa main à cause de l’amertume envers quelqu’un, mais que l’eczéma et l’amertume disparaissaient à l’instant ! Sur le coup, je n’ai pas osé regarder mon poignet, j’avais bien trop peur que cela puisse être moi. J’ai cependant touché discrètement mon poignet : il n’y avait plus rien. Incroyable !

Je suis repartie de l’église le cœur léger, sans croire encore que cette prophétie m’était adressée, à moi personnellement ! Pourtant, je ne ressentais plus rien de négatif envers la personne avec qui j’avais des problèmes.

Je suis étudiante et le lendemain, pendant un de mes cours, alors que j’étais dans la lune pensant encore à cet étrange phénomène, une amie me demande : « Hé, Annie, qu’est-ce que ça veut dire amertume ?» Là, j’ai bien compris le message que Dieu m’avait envoyé ! Tout ce qu’il me restait à faire était de le remercier pour cette bénédiction.

Annie-Claude Robillard (Montréal)

×

 

Un vieillard est guéri de douloureux problèmes rénaux…


«On devait m’opérer de calculs dans les reins », raconte ce vieillard. « Je souffrais atrocement de crises violentes et ce certain soir, au séminaire pour les pasteurs, j’étais plus particulièrement éprouvé. Mais suite à une parole de connaissance donnée, les douleurs se sont tout à coup complètement arrêtées et depuis, je me porte parfaitement bien. Merc, merci de tout mon cœur, Seigneur ! » !

Ce vieillard est guéri d’extrêmement douloureux problèmes rénaux…






×

 

Un pasteur sourd de l’oreille gauche, depuis plus de 30 ans, est instantanément délivré…


Ce jeune pasteur d’environ 35 ans était complètement sourd de l’oreille gauche, depuis l’âge de 3 ans, donc depuis plus de 30 ans. Il a déclaré qu’on aurait pu tirer un coup de fusil dans cette oreille, qu’il ne l’aurait pas entendu. Il était « sourd comme un pot ». Et ce soir-là, au moment où une parole de connaissance fut donnée, son oreille s’est instantanément débouchée et pour la première fois, il pouvait à nouveau parfaitement bien entendre de son oreille gauche et était en mesure de répéter tout ce que nous lui chuchotions dans son oreille. Gloire au Seigneur à qui rien n’est impossible !

Ce pasteur, atteint d’une surdité totale de l’oreille gauche depuis plus de 30 ans, est instantanément délivré…






×

 

Un gros fibrome disparaît instantanément ; plus besoin d’intervention chirurgicale…


En repartant d’une réunion en voiture, nous sommes arrêtés sur la route par une femme qui veut nous parler. Elle nous raconte que, selon plusieurs paroles de connaissance donnée par Dorothée à une de ces dernières réunions, c’est elle qui avait eu dans son ventre un fibrome gros comme un bébé qui l’handicapait énormément, l’empêchant même de travailler. Selon les radios, il lui pressait sur la vessie et les intestins ; elle avait aussi une infection dans le sang, des croûtes dans les cheveux, un virus qui circulait dans son organisme et lui occasionnait beaucoup de fièvre.
Suite à toutes ces paroles de connaissance, le fibrome avait disparu, ainsi que l’infection et le virus, constatation faite. Elle déclare être maintenant une toute nouvelle femme et ne plus avoir besoin d’intervention chirurgicale. Alléluia ! Combien le Seigneur est merveilleux et compatissant à l’égard de ceux qui souffrent et qui parfois, ne savent plus comment s’en sortir !

Cette femme est guérie d’un grave problème de dysenterie incurable.






×

 

Un pasteur, atteint de paludisme chronique, est instantanément délivré !


Un soir, une autre parole de connaissance disait « qu’une personne était atteinte de paludisme chronique, qu’elle faisait une crise après l’autre et que chaque crise était plus violente que la précédente ; que cette personne était en train de mourir du paludisme. »
Un pasteur est alors venu se présenter ; il ne pouvait ni dormir ni manger, surtout ces derniers temps, et ses crises se rapprochaient de plus en plus. Il était, lui aussi, littéralement à l’article de la mort. Ce soir-là, il a senti le Seigneur le toucher et le rétablir complètement. Sa fièvre et toutes les douleurs qui l’accompagnaient avaient complètement disparues. Toutes ses forces lui étaient revenues. Gloire, gloire au Seigneur. Il est toujours vivant !

Ce vieillard est miraculeusement guéri d’un grave problème d’asthme qui persistait depuis 2 ans. Gloire au Seigneur !






×

 

Une femme est guérie d’une grave dysenterie incurable qui la conduisait à la mort…


A l’occasion de la réunion des femmes, dans une église de plus de 2000 membres, une femme était mourante, atteinte d'une grave maladie des intestins, depuis plus de 2 ans. Elle allait à la selle 6 à 7 fois par jour, se vidait, faisait des hémorragies et s'affaiblissait ainsi de jour en |our. Toute l’église avait prié et jeûné pour arracher cette femme des griffes de la mort. Rien ne s'était encore passé.
Ce matin-là, après son message, la soeur Dorothée donna cette parole de connaissance disant «qu'une femme atteinte d'une grave maladie des intestins était touchée par le Seigneur. » Cette femme, fut instantanément guérie ; elle vint raconter quelques jours plus tard que tout le fonctionnement de ses intestins était redevenu normal et qu’elle n’allait plus qu’une fois par jour à la selle, sans aucune hémorragie ! Et elle peut maintenant aussi manger de tout normalement. Gloire, gloire au Seigneur qui l’a sauvée d'une mort certaine. Il est vraiment le prince de la vie !

Cette femme était également sourde d’une oreille. Le Seigneur l’a merveilleusement guérie !






×

 

Pasteur guéri d’une plaie ouverte, béante et purulente depuis plus de dix ans…


Ce pasteur raconte qu’il avait une plaie qui ne s’était jamais refermée depuis plus de 10 ans, et qui l’empêchait de marcher. Il était allé se faire soigner pendant 3 mois au Ghana (un pays voisin). Tous les malades là-bas avaient été guéris par les soins donnés dans ce petit hôpital, sauf lui. Un médecin lui avait déclaré : « Ton cas est trop grave; il est différent. Rentre chez toi, nous ne pouvons rien pour toi.» Beaucoup de gens le connaissaient fort bien. Il ne pouvait plus dormir, à cause de cette plaie si douloureuse et purulente.
Ce soir-là, à la réunion pour les pasteurs, après la parole de connaissance donnée par la soeur Dorothée, toute douleur avait disparu. Maintenant, cet homme marche normalement et de nombreuses personnes ont confirmé ce miracle merveilleux que le Seigneur a opéré dans la jambe de son serviteur. Gloire au Seigneur !

Jeune home guéri d’une oreille complètement sourde.






×

 

Invalide du dos depuis plusieurs années, ayant dépensé en vain beaucoup d’argent pour sa guérison, un pasteur reçoit le miracle du Seigneur… (Burkina Faso)


Ce pasteur, assistant à une réunion d‘évangélisation du soir (pendant une convention annuelle pour pasteurs à Ouagadougou), avait entendu une parole de connaissance donnée par Dorothée disant qu’un pasteur était atteint d'une grave infirmité du dos et que le Seigneur était en train de le guérir. »

Cet homme avait consulté sept médecins et même des médecins militaires. En désespoir de cause, il était aussi allé se faire soigner en Europe et même voir des guérisseurs chinois, mais en vain. Les médecins avaient déclaré qu'à cause de son âge (env. 50 ans), il était inopérable, son cas ayant été jugé trop grave.

Le soir précédent, lorsque cette parole avait été donnée, il s’était dit : «les douleurs sont parties, mais ne vont-elles pas revenir ? Il était alors allé voir le mari de la femme miraculeusement sauvée de la mort dans sa maison, il y a 3 mois, (témoignage cité ci-dessus), en lui demandant : «Ta femme a-t-elle vraiment été guérie ? La douleur n'est-elle pas revenue ?» Et le mari de répondre : «Non, la douleur n'est jamais revenue ; ma femme a été totalement et définitivement guérie». II s’était dit en lui-même : «Seigneur, si tu m'as réellement guéri, que ce soir ta servante, la soeur Dorothée, reparle de mon cas une deuxième fois et je saurai que tu m'as vraiment guéri.» Le soir arriva et, à sa grande surprise, la parole de connaissance fut répétée à nouveau.

«Je suis pasteur responsable de toute une région du Burkina. Je me demandais comment avec cette infirmité, je pourrais continuer ma tâche. Les médecins m'avaient conseillé de me coucher sur une planche. Vraiment, gloire, gloire au Seigneur qui m'a complètement délivré de toute douleur et de toute infirmité ! Je peux maintenant me baisser, me mouvoir dans tous les sens, comme un jeune homme. Alléluia ! Le Seigneur est merveilleux !»

Invalide du dos depuis plusieurs années, ayant dépensé en vain beaucoup d’argent pour sa guérison, ce pasteur reçoit le miracle du Seigneur.






×

 

Un enfant très malade est guéri à distance dans sa maison…


Pendant une convention annuelle de serviteurs de Dieu, une autre parole de connaissance a été donnée déclarant «qu’un pasteur avait laissé son enfant gravement malade à la maison et qu'il était vraiment en souci pour lui ; qu’il devait cesser de se faire du souci, que le Seigneur était en train de le guérir ».
En faut, ce pasteur avait même laissé de l'argent à sa femme pour hospitaliser son enfant, en cas de besoin. Mais en entendant ces paroles, il n’avait qu’une hâte, retourner à la maison pour voir ce qui s'était passé.
Quelle ne fut pas sa joie et sa reconnaissance lorsqu'en rentrant, il vit son enfant dehors, s'amuser comme s'il n’avait jamais été malade ! Merci au Seigneur pour son intervention miraculeuse ! !

Ce jeune home (chemise blanche), souffrait depuis 3 ans d’une bronchite chronique grave, qui le détruisait à petit feu. Il fut instantanément guéri. Ses parents reconnaissants sont venus remercier le Seigneur pour cette merveilleuse intervention divine.






×

 

Depuis 10 ans, une dame avait un cerveau mal irrigué, des pertes de mémoire, des bras et des mains enflées…


Une autre parole de connaissance révélant que le Seigneur touchait une femme souffrant de problèmes circulatoires (sang trop épais) fut suivie d’un témoignage. Cette dame ne pouvait plus bien réfléchir, avait des pertes de mémoire considérables, un cerveau mal irrigué, des bras et des mains enflées chaque matin, et cela depuis 10 ans. 
Le Seigneur a alors guéri cette femme qui, sur-le-champ, a eu l'esprit extrêmement clair. Elle pouvait subitement réfléchir correctement et retenir tout ce qu'elle entendait. Gloire au Seigneur qui est vivant et connaît chacun de nos problèmes !

Jeune dame dont les yeux avaient été brûlés par de l'acide citrique à son travail et qui allait devenir aveugle, est instantanément guérie et délivrée d'atroces douleurs par le Seigneur..






×

 

Suite à un accident, une plaie béante ne s’était pas refermée depuis 4-5 ans… (Burkina Faso)


Pendant cette même réunion de dames, le Seigneur a aussi nourri ses enfants par Sa Parole et fortifié leur foi. Après son message, Dorothée délivra d'autres paroles de connaissance comme celle-ci, toutes confirmées par le Seigneur. Par exemple : «une femme a eu un accident de mobylette, il y a 4-5 ans et a encore toujours une plaie ouverte non refermée. Le Seigneur guérit cette femme.» 
En effet, une dame se présenta. Les médecins avaient constaté cette plaie à l'intérieur du genou qui ne se refermait jamais, qui tenait la jambe raide et lui occasionnait beaucoup de difficultés à marcher. Le Seigneur a alors touché cette femme qui a pu, devant tout le public témoin, marcher normalement et plier le genou, chose qu’elle ne pouvait plus faire depuis toutes ces années ! Gloire au Seigneur qui, aujourd’hui encore, a le pouvoir de guérir nos infirmités.

Jeune fille dont le goitre a instantanément disparu...






×

 

Une femme échappe miraculeusement à la mort… (Burkina Faso)


Il y eut, à l’occasion d’un séminaire pour serviteurs de Dieu à Ouagadougou, une puissante intervention miraculeuse du Seigneur par le moyen d'une parole de connaissance donnée par Dorothée et qui marqua profondément les cœurs.

II s'agissait d'un pasteur présent au séminaire qui avait laissé sa femme mourante à la maison. Celle-ci lui avait demandé à ce que tous au séminaire prient pour elle, car l'hôpital l'avait renvoyée chez elle pour y mourir. Elle était délirante depuis une dizaine de jours et condamnée par la médecine. Au moment où la parole de connaissance fut donnée, disant que le Seigneur guérissait l'épouse très malade d'un pasteur présent au séminaire, cette femme fut instantanément visitée par le Seigneur, dans sa maison. Agonisante sur son lit de mort, elle entendit la voix du Seigneur lui dire : «une de mes servantes est en train de prier pour toi. »

A cet instant précis, elle vit comme un voile de ténèbres se déchirer devant ses yeux et une grande lumière apparaître. Elle qui ne pouvait plus marcher, d'un bond sauta hors de son lit, courut hors de sa maison en s'écriant : «Jésus, Jésus, Jésus !» Elle était complètement guérie et vint rendre témoignage de ce miracle 3 jours plus tard, à l’occasion d’une réunion spéciale pour dames avec Dorothée, où il y avait environ 1000 participantes ! Alléluia ! La gloire de Dieu s’est alors manifestée à cette réunion d’une façon particulière. Au Seigneur seul en soit toute la gloire !

Cette dame est revenue témoigner plus tard devant une grande assemblée de serviteurs de Dieu (où Samuel et Dorothée étaient à nouveau les orateurs invités) de sa totale guérison, ce qui fut une bénédiction pour un grand nombre de chrétiens et de pasteurs. Plusieurs personnes, même inconverties qui la connaissait, se demandaient si c’était bien elle qu’elles voyaient dans la rue. Gloire au Seigneur Tout-Puissant qui, aujourd’hui encore, intervient dans les situations les plus désespérées ! Quel bonheur de savoir que Jésus est la résurrection et la vie et que son amour a triomphé de la mort et de ses effets. Il est vivant ! A lui soit la gloire aux siècles des siècles. (D’autres nouvelles de cette dame nous ont été communiquées 2 ans plus tard ; elle allait toujours bien).

Photo de cette femme témoignant.






Guérison d'une femme en train de dépérir, dans une extrême faiblesse.
×