PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Entièrement consacré à Dieu, envoyé par lui…

Etre entièrement consacré au Seigneur n’inclut pas forcément le fait d’avoir un ministère pastoral, d’être un prédicateur de l’évangile à plein temps ou un missionnaire. Evidemment que ces personnes-là doivent d’abord être pleinement consacrées, mais tout chrétien consacré n’est pas obligé d’être prédicateur. Il est vrai que tout chrétien sauvé par grâce est appelé à se consacrer entièrement à Dieu, même si le Seigneur ne se choisit que quelques-uns d’entre eux pour prêcher.

Etre entièrement consacré, c’est se placer dans les mains du Seigneur, ne plus s’appartenir à soi-même, mais à Dieu. Cela signifie qu’en aucune manière vous êtes le maître de votre vie et que vous confiez cette responsabilité au Seigneur. Il veut en être le Maître absolu. Cela veut dire que le chemin que vous allez prendre sera celui que le Seigneur vous indiquera ; que le travail que vous entreprendrez sera celui que le Seigneur vous aura conduit à faire ; que l’endroit où vous habiterez sera celui que le Seigneur aura choisi pour vous. Ce n’est plus vous qui ferez vos choix, vos plans, vos arrangements. Ceux qui sont entièrement consacrés ne font plus vraiment de choix ; tout ce qui leur reste à faire est d’obéir à leur Maître.
Si vous vous êtes dit : « J’ai décidé de devenir un prédicateur à plein temps ou un missionnaire, et rien d’autre », cette attitude est suffisante pour démontrer que vous n’êtes pas entièrement consacré à Dieu. Vous direz peut-être : « Comment pouvez-vous dire cela ? » Une telle déclaration le révèle précisément, car un chrétien ou une chrétienne consacrée ne peut parler ainsi. Ce langage est précisément le signe que vous n’êtes pas prêt ou prête pour ce service.

Si tout chrétien consacré n’est pas appelé, ni qualifié pour prêcher la Parole de Dieu, cela ne doit pas nous empêcher d’œuvrer pour et avec le Seigneur, puisque les dons qu’Il donne à ses enfants sont variés et différents. Ne devrions-nous pas tous faire tout ce qui est en notre pouvoir pour servir le Seigneur qui nous a tant aimés et qui a tant fait pour nous ?
Que tous ceux et celles qui ont été équipés pour prêcher le fassent, et que tous ceux qui sont capables de parler de l’évangile aux gens, de témoigner de la grâce de Dieu dans leur vie… le fassent. Et pour ceux et celles qui ne pourraient faire ni l’un, ni l’autre, il est toujours possible de s’engager premièrement dans le ministère de la prière. Priez pour les prédicateurs et missionnaires que vous connaissez, ainsi que pour ceux qui les écoutent. Invitez des gens à venir entendre le message de l’évangile, distribuez de la littérature chrétienne à vos amis. Et il y a encore tant d’autres possibilités de servir le Seigneur !

A part ces quelques activités mentionnées, un des ministère les plus important que chaque disciple du Seigneur est capable de faire et devrait faire est celui d’aller dire à sa famille tout ce que le Seigneur a fait pour lui et les effets de sa grâce et de sa miséricorde à son égard. De plus, Dieu attend encore davantage de celui qui se dit être son disciple : que sa vie, sa manière de vivre, la transformation de son caractère après sa conversion démontre la véracité de son témoignage. Quelle responsabilité !

Pour terminer, être entièrement consacré, c’est chercher avant tout à plaire à Dieu et à en payer le prix. Comme le Seigneur le dit dans Sa Parole : « Ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés » et encore « Le serviteur n’est pas plus grand que son Maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi » (Jean 15 :20). Il y a un prix à payer lorsque nous sommes entièrement consacrés au Seigneur : pour les uns c’est la honte, l’humiliation, les autres la persécution, c’est en tous les cas perdre sa propre vie. Si nous acceptons ce prix à payer, nous prouverons que nous craignons Son Nom plus que tout au monde. Ce sera notre façon de lui dire que nous l’adorons, que nous l’honorons et que nous l’aimons.

Ne craignons pas de perdre notre vie, car c’est ainsi que nous la retrouverons. La perte que nous endurons pour plaire au Seigneur finira par se transformer en bénédiction ; la honte que nous supportons pour Lui se changera en sujet de gloire pour Lui. Et la persécution dont nous souffrons pour plaire à Dieu se transformera en profit pour le royaume de Dieu. Pensons à la semence de tous les martyrs qui nous ont précédés et aux fruits qu’elle a engendrés.

Réjouissons-nous donc de donner notre vie complètement au Seigneur. C’est un grand privilège, une énorme responsabilité que le Seigneur nous a confiée : être entièrement consacré à Lui, et Lui nous enverra, nous utilisera. Nous serons un joyau à sa couronne, un sujet de joie pour son cœur de Père. Que craindre Son Nom et faire Sa Volonté soient un honneur pour chacun de nous ! N’hésitons pas à nous consacrer entièrement à Celui qui nous a tant aimés et qui revient bientôt.

Dorothée Hatzakortzian