PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Parents chrétiens, vos enfants se sont-ils égarés dans les plaisirs éphémères de ce monde… ?

Dans ces temps difficiles de la fin, le Seigneur met certes un accent spécial sur la nécessité, pour nous parents chrétiens, de prier pour le salut de nos familles, et en particulier pour celui de nos enfants. Il souligne également le besoin de rétablissement des relations familiales et travaille de façon permanente à la restauration des familles.

En tant que parents chrétiens, nous n’avons certes pas à nous convaincre que nos enfants n’ont pas, par nature, l’Esprit de Dieu en eux. Bien des choses, dans leur vie, nous le font découvrir tôt ou tard, et cela suscite en nous d’instantes prières pour eux. Ne nous arrive-t-il pas, parfois même, de craindre pour leur avenir ?

Que de pères et de mères, de parents chrétiens aujourd’hui sont appelés à vivre des chagrins, diverses afflictions avec leurs enfants, des situations parfois extrêmement douloureuses. Peut-être que l’un de vos enfants s’est enfoncé de plus en plus dans le péché et que, sans s’en apercevoir, il s’est lentement éloigné du Seigneur et ne réalise même plus son état actuel de pécheur perdu.

Papa et Maman chrétiens, si votre coeur semble se déchirer en voyant votre fille ou votre fils se pervertir dans les plaisirs de ce monde, vous qui l’avez enseigné dans les voies de Dieu et qui l’avez vu suivre et obéir au Seigneur pendant plusieurs années, qui l’avez même vu marcher dans la sanctification pendant tout un temps et qui maintenant avez devant vous ce spectacle douloureux d’un fils ou d’une fille qui se vautre dans la frivolité et les plaisirs éphémères de ce monde, vous qui priez chaque jour pour eux, considérez ce verset du prophète Jérémie qui vous réconfortera certainement :

« Retiens tes pleurs, retiens les larmes de tes yeux ; car il y aura un salaire pour tes oeuvres, dit l’Eternel ; ils reviendront du pays de l’ennemi. Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Eternel ; tes enfants reviendront... » (Jérémie 31 :16-17)

Et encore :
« Je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive » (Jérémie 30 :10)
« Je ramènerai les captifs... ; je les rétablirai comme autrefois. Je les purifierai de toutes les iniquités qu’ils ont commises contre moi, je leur pardonnerai toutes les iniquités par lesquelles ils m’ont offensé, par lesquelles ils se sont révoltés contre moi » (Jérémie 33 :7).

Que vos enfants soient loin de la maison ou chez vous, que votre coeur soit réconforté par ces passages des Ecritures. Ces versets font certainement partie des paroles les plus encourageantes que le Seigneur puisse nous adresser en pareille circonstance. Il est difficile de décrire le réconfort, l’assurance et la paix que ces versets, inspirés de Dieu, peuvent produire dans le coeur de parents soucieux du salut de leurs enfants.

Dans la parabole bien connue de l’évangile de Luc, le fils prodigue est revenu à la maison. Nos fils et nos filles prodigues actuelles feront de même. Comme à l’approche de la nuit les brebis rentrent à la bergerie, vos enfants reviendront à la maison du Père avant que les ténèbres de la fin des temps ne s’abattent sur ce monde. Le Seigneur agit dans la vie de vos enfants. Croyez-le !

Comme Dieu a adressé la Parole suivante à Noé, juste avant le déluge : « Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération », ainsi il s’adresse à nous, parents chrétiens, qui marchons dans l’obéissance à Dieu, et nous encourage à croire au retour de nos enfants dans la bergerie du Seigneur, juste avant le départ, l’enlèvement de l’Eglise et la fin du temps de la grâce.

Parents chrétiens, si nous nous efforçons d’obéir au Seigneur et à Sa Parole, il est certain que notre vie portera ses fruits. Notre Père céleste veille sur nous et il entend nos prières et nos supplications en faveur de nos enfants. Si actuellement, nous vivons une période de chagrins et d’afflictions, souvenons-nous néanmoins que le Seigneur nous protège et les protège et qu’il nous garde au travers de tout cela. Il nous accorde sa grâce pour supporter toutes ces peines, et c’est là une grande victoire pour nous.

Notre consécration à Dieu aura des conséquences. Si nous avons vécu et continuons de vivre notre foi devant nos enfants, celle-ci aura inévitablement des conséquences dans notre famille. Des parents qui suivent le Seigneur représentent forcément des sortes de poteaux indicateurs qui pointent dans la bonne direction.

Les Ecritures nous rendent également attentifs à ce que le Seigneur attend de nous, parents chrétiens, dans notre responsabilité à l’égard de notre famille : à savoir transmettre à nos enfants et nos petits-enfants tout ce qu’il a fait pour nous et à partager avec eux les bienfaits de la patience, de la miséricorde de Dieu à notre égard. Notre témoignage laissera des traces indélébiles dans leurs vies, c’est certain !

Parents chrétiens, vous qui priez avec ferveur pour votre fille ou votre fils égaré, souvenez-vous que ce combat n’est pas le vôtre. Continuez par contre de vous tenir dans la présence de Dieu, devant son trône, dans l’intercession pour eux. Ne vous découragez pas. La victoire appartient à votre Dieu et vous verrez la délivrance qu’il vous accordera. Si votre fils ou votre fille est mort, ne craignez point, croyez seulement et il sera sauvé.

Le Seigneur a son heure et son moment pour intervenir. Tout est possible pour celui qui croit et met sa confiance en Celui qui demeure l’immuable, l’éternel Sauveur et le grand Libérateur. Il est l’Agneau qui a été immolé pour le péché de tous les hommes, ceux de vos enfants aussi et il intercède pour vous auprès du Père. Il est le Fidèle. A Lui soit la gloire aux siècles des siècles.

Dorothée Hatzakortzian