PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Ami chrétien, toi qui traverse une épreuve dite insoluble à vues humaines, Jésus est là près de toi !

Nombreux sont les chrétiens d’aujourd’hui qui se trouvent dans une sorte de jungle d’impossibilités, ne sachant comment s’en sortir. Jésus nous dit : « Approchez-vous de moi. Je suis le chemin ; suivez moi et Je vous conduirai et vous éclairerai ». Il nous dit encore :

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos » (Mt 11 :28)
« Je suis avec l’homme contrit et humilié » (Es 57 :15)
« Car ainsi parle le Très Haut, dont la demeure est éternelle, et dont le nom est saint :
« J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; mais je suis avec l’homme contrit et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les coeurs contrits (leur redonner vie) » (Es 57.15).

Le Seigneur est là pour rassurer chacun d’entre nous. Quand nous traversons une épreuve à vues humaines insoluble et que nous sommes déçus de son long silence, de ses apparentes noninterventions, n’hésitons pas à lui en parler, comme l’a fait Marthe au sujet de son frère Lazare qui était mort. Elle lui a dit : « Seigneur, si tu eusses été ici, mon frère ne serait pas mort » (Jn 11 :21).

Lorsque nos épreuves deviennent interminables, qu’elles nous semblent au-dessus de nos forces et que nous ne les comprenons pas, Jésus nous appelle à lui faire confiance malgré tout. La seule chose qu’il attend de nous, c’est que nous nous appuyons davantage sur lui et sur sa Parole. Nous pouvons venir à lui pour lui faire connaître chacun de nos besoins, notre mal-être moral ou physique, nos peines et nos chagrins. Lorsque quelque chose nous ronge, nous sépare des autres, veut nous voler notre joie de vivre et nous empêcher de lui faire confiance, lorsqu’il n’y a plus de solution humaine possible, souvenons-nous de cette réalité : « Rien n’est impossible pour notre Seigneur toutpuissant ! »

Apprenons aussi à le remercier pour toutes les vallées, et pas seulement les montagnes, qu’il nous conduit à traverser, car dans ces vallées nous comprenons tellement mieux ce que veut dire être portés dans ses bras d’amour. C’est en de tels moments que nous expérimentons sa Main puissante et son coeur de Père ! Réalisons aussi que si nous n’étions pas passés par là, nous n’aurions jamais connu sa véritable puissance, capable d’apporter une solution à chacun de nos problèmes ; nous n’aurions jamais découvert l’efficacité de ses promesses ! Devant nos montagnes d’impossibilités, rappelons-nous que notre Seigneur reste le Maître des situations impossibles et qu’il aime à se glorifier en de telles circonstances. Il est et demeure le Dieu de l’impossible.

Puissions-nous lui dire, comme Marthe l’a fait au chevet de son frère Lazare qui était pourtant mort :
« Mais maintenant même, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera » (Jn 11 :22).
« Voici, Je suis l’Eternel, le Dieu de toute chair. Y a-t-il rien qui soit étonnant de ma part ? » (Jé 32 :27)
« Car j’étends mes regards sur toute la terre pour soutenir ceux dont le coeur est tout entier à Moi » (2 Ch 16 :9)
Ami chrétien, toi qui est balloté et peut-être même terrifié par une « mer déchaînée » dans ta vie, Jésus est celui qui dirige ta barque à partir du moment-même où tu lui as confié ta vie. Ecoute sa voix au milieu de ta tourmente et continue surtout de lui faire confiance. Il te dit, comme il l’a dit autrefois à ses disciples dans une barque au sein d’une violente tempête : « N’aie pas peur ! Celui qui permet à la mer de se soulever avec furie peut aussi l’apaiser en lui ordonnant : silence, tais-toi ! » (Mc 4 :39).

Le Seigneur vient te dire, à toi aussi : « Je connais tes épreuves. Elles ne te conduiront pas au naufrage, mais t’amèneront plus près de moi. Ne suis-je pas ton consolateur ? Reste près de moi, je t’écoute et t’entends toujours. Regarde à moi et reprends courage. Je suis là. Mon enfant, sois assuré que Je te vois et que Je suis assez puissant pour intervenir dans ta vie. Attache-toi de toute ton âme à moi et ma droite te soutiendra. Ma grâce et mon support quotidien te suffiront. Continue de croire en l’efficacité de tes prières et de mes interventions divines et surnaturelles. Rien ne pourra ébranler celui qui se blottit dans Ma forte Main ! »

Amis chrétiens, n’oublions jamais que notre Rédempteur est vivant et qu’il ne nous délaissera jamais, quelles que soient nos circonstances !

Quand nous passons par de dures épreuves, puissions-nous réaliser et dire comme Job :
« Je sais que mon Rédempteur vit ».
Que savait donc Job pour pouvoir s’exclamer avec une telle assurance : « Je sais… ».
« Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu’Il se lèvera le dernier sur la terre. Quand ma peau sera détruite, il se lèvera ; quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu » (Job 19 :25-26).

1. Job savait que celui en qui il croyait était vivant :
En quoi la résurrection de Jésus est-elle si importante pour nous tous ?
- Elle nous prouve qu’Il est le Fils de Dieu
- Elle nous garantit l’efficacité de sa mort pour chacun de nous
- Elle confirme que la Parole de Dieu et ses promesses sont la Vérité et qu’elles finissent toujours par se réaliser
- Elle est la base de la vie spirituelle que Jésus nous a donnée
- Elle nous garantit son intercession pour nous dans le ciel (Hé 7:24-25)
- Elle nous donne l’assurance de notre héritage futur dans le ciel où il est allé nous préparer une place
- Elle nous permet d’avoir accès à sa présence de façon quotidienne
Si Job, sous l’ancienne alliance, a pu déclarer que son Rédempteur était vivant, à combien plus forte raison le pouvons-nous, nous qui avons été rachetés par son précieux sang et qui croyons en sa résurrection d’entre les morts !

2. Job savait qu’un jour son Rédempteur règnerait sur cette terre :
« Il se lèvera le dernier sur la terre… »
« Deux hommes vêtus de blanc (s’adressant aux disciples) leur apparurent et dirent : « Hommes galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » Actes 1 :11)
Notre espérance en lui n’est-elle pas glorieuse ? Elle nous conduira vers la victoire finale.
Jésus-Christ reviendra un jour poser ses pieds sur cette terre pour y régner et nous serons avec lui.
Quelle grâce et quel honneur. Ne voulons-nous pas lui consacrer dès à présent notre vie entière ?

3. Job savait qu’il allait lui aussi un jour ressusciter et voir son Dieu :
« Quand ma peau sera détruite…quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai et il me sera favorable ; mes yeux le verront… » (Job 19 :26-27)
Jésus lui-même déclare que tous ceux qui croient en lui ont la vie éternelle et il ajoute :
« La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 :40).

Amis chrétiens, nous pouvons croire, proclamer et vivre ces réalités encore davantage que Job, nous qui sommes au bénéfice du sang de Christ versé pour chacun de nous. Y a-t-il rien qui soit
étonnant de la part de l’Eternel a dit Dieu à Abraham pour le fils qu’il lui avait promis. Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu, a dit Jésus à ceux qui l’écoutaient. Ces paroles sont valables pour nous encore aujourd’hui. Croyons les ! Elles sont Esprit et vie. Dieu n’est pas un homme pour mentir ou un fils d’homme pour se repentir de ce qu’il a promis.

Armons-nous de courage et relevons nos têtes ! Notre délivrance se trouve en Lui ! Il est le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs et notre vie est dans sa forte main. Que son Nom en soit béni !

Dorothée Hatzakortzian

 

www.compassion-france.com