PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Dieu prend soin de moi !
Description : Macintosh HD:Users:dorotheehatzakortzian:Desktop:FLEURS 2 alégé.jpg
Ma délivrance dans le danger, c’est ta présence, divin berger. Le secours me viendra de mon Sauveur.
" Le secours me vient de l’éternel qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra point que ton pied chancelle. Celui qui te garde ne sommeille point… L’Eternel te gardera de tout mal, il gardera ton âme. " (Ps 121)
Seul mon Seigneur et mon Dieu dispose de tous les moyens pour subvenir à tous mes besoins, qu’ils soient physiques ou spirituels. Ma part est de me confier en lui de tout mon cœur et de chercher sa face, afin qu’il puisse m’aider et me secourir. Je sais que je pourrai toujours compter sur sa protection et sa défense dans l’adversité, puisqu’il a même compté les cheveux de ma tête. Le Seigneur me garde, à partir du moment où je lui ai donné mon cœur et ma vie, et jusqu’au jour où je quitterai cette terre. Il est celui qui me garde en permanence.
" C’est pourquoi je (Jésus)  vous dis: "Ne vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtus ?... Qui de vous par ses inquiétudes peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?" (Mt 6 :25-27)
Ce que le Seigneur veut, c’est que nous rejetions nos préoccupations et nos anxiétés, car celles-ci dénotent un manque de foi à l’égard de ses soins paternels pour nous. Lorsque nous traversons des moments difficiles, des instants d’incertitude, accrochons-nous aux promesses de notre Dieu qui s’est engagé à pourvoir à tout ce dont nous avons besoin. En établissant notre Sauveur comme Maître et Seigneur de notre vie, nous pouvons être certains qu’il prendra soin de nous, puisque nous la lui avons entièrement remise.
" Nous savons du reste, que toute chose concourent (ensemble) au bien de ceux qui aiment Dieu." (Ro 8 :28)
Aimer le Seigneur, vivre pour lui et nous soumettre à lui reste donc une priorité, si nous voulons qu’il fasse en sorte que toutes choses concourent à notre bien. Il prendra alors soin de nous dans nos épreuves et nos afflictions les plus grandes. En de telles occasions, il convient d’implorer son secours par la foi et une prière persévérante, lui faisant entièrement confiance et croyant fermement à ses promesses. Nous connaîtrons alors cette paix qui surpasse toute intelligence humaine, et recevrons sa grâce et son secours dans une situation qui parfois nous dépasse.  
" Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu… et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous." (1Pi 5 :6-7)
Le Seigneur prend soin de chacun de ses enfants qui passent par l’épreuve.  Déposons donc toutes nos craintes, nos anxiétés, nos soucis, nos problèmes aux pieds de notre grand et puissant Maître, le Seigneur Jésus, qui nous aime d’un amour éternel. En tant que chrétiens, il nous arrive parfois de traverser  de graves épreuves, mais rien ne doit jamais nous conduire au désespoir, ni à la défaite. Tant que nous gardons nos yeux fixés sur lui, nous nous sentons en sécurité.
Au milieu des ténèbres les plus épaisses, approchons-nous de lui et continuons d’espérer. L’aide précieuse du Saint-Esprit nous aidera à demeurer fermes dans notre foi et à continuer de lui faire notre confiance. Nous pouvons être certains qu’en son temps, le Seigneur manifestera sa bonté envers nous. Ne laissons jamais le désespoir nous gagner et prendre le dessus en nous.
" Recommande ton sort à l’Eternel, mets en lui ta confiance, et il agira." (Ps 37 :5) " Remets ton sort à l’Eternel, et il te soutiendra, il ne laissera jamais chanceler le juste." (Ps 55 :22)
Confrontés à des épreuves qui semblent parfois trop lourdes à supporter, nous sommes invités à tant de reprises dans la Parole de Dieu à nous décharger sur le Seigneur de chacun de nos soucis et de nos fardeaux. Il veut s’en charger lui-même et nous soutenir en tout temps.
" Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés (à dit Jésus), et je vous donnerai du repos" (Mt 11 :28)
Cette invitation de Jésus s’adresse à tous ceux qui sont fatigués des problèmes de la vie. Avec son aide, ils seront capables de supporter les malheurs et les afflictions qui les accablent.
" Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. (Ph 4 :6-7)
En criant à Dieu de tout notre cœur et en demeurant dans sa parole, sa paix inonde notre âme troublée et le Saint-Esprit nous communique une sérénité  intérieure qui nous aide à ne pas perdre pied. Celle-ci nous rend alors  conscients que Jésus se tient tout près de nous et qu’il agira pour notre bien, à son heure qui est toujours la meilleure !
Lorsque nous déposons nos problèmes à ses pieds dans la prière, nous sommes préservés des inquiétudes et des angoisses qui cherchent si souvent à bouleverser notre existence et à nous ravir notre espérance en Jésus. Quand la crainte et l’angoisse cherchent à refaire surface, empressons-nous de nous réfugier aux pieds du Seigneur, dans un esprit de reconnaissance et d’action de grâce. A ce moment-là, sa paix préservera nos cœurs et nos pensées en lui et nous pourrons rester sereins. Notre cœur étant apaisé, nous prendrons à nouveau conscience que le Seigneur est là, veillant sur nous, et qu’à aucun instant il ne détourne son regard de nous.
Puisqu’il vit, je n’ai rien à craindre :

  • Puisqu’il vit, je peux faire face aux temps incertains dans lesquels nous vivons.
  • Puisqu’il vit, je peux et pourrai toujours faire face à mes lendemains.
  • Puisqu’il vit, mon espérance est en lui et la crainte me quitte.
  • Puisqu’il vit, qu’il est mon Sauveur, je sais qu’il tient ma vie dans sa forte main.
  • Puisqu’il vit, qu’il est mon Seigneur, je sais que ma vie a de la valeur à ses yeux et qu’il prendra toujours soin de moi.
  • Puisqu’il vit, et qu’il est mon Berger, je sais que son regard ne me quitte jamais.
  • Puisqu’il vit, mon cœur reste en paix dans les circonstances les plus pénibles.

Tant que je demeure en Jésus, je n’ai rien à craindre :

  • La seule chose à laquelle il me faut veiller, c’est à ma relation personnelle avec mon merveilleux Sauveur.
  • C’est lui qui m’a créé et qui me connaît mieux que moi-même.
  • C’est lui qui m’a sauvé, qui m’a lavé et purifié de tous mes péchés, et c’est par lui que je suis devenu son enfant.

Aujourd’hui, une fois de plus, le Seigneur encourage ses enfants, tous ceux et celles qui lui ont donné leur vie :
"Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu. Je te fortifie, je viens à ton secours. Je te soutiens de ma droite triomphante… Car je suis l'Éternel, ton Dieu, qui fortifie ta droite, qui te dit: Ne crains rien, je viens à ton secours." (Es 41 : 10-13)
Tant que nous serons sur cette terre, les épreuves, les afflictions seront notre lot. Mais quel repos pour chaque chrétien, chaque chrétienne qui parvient à se  décharger sur lui de ses soucis et de ses fardeaux ! Quelle libération que celle de la pression qu’exercent sur nous toutes ces choses. Le Seigneur nous communique la certitude que tout s’arrangera pour notre bien, puisque lui-même prend soin de nous.
De nombreux chrétiens pensent qu’ils ne peuvent prier le Seigneur que pour des questions spirituelles. Ils estiment que leurs problèmes quotidiens sont beaucoup trop insignifiants pour Dieu et que c’est à eux de se soucier de leurs difficultés quotidiennes.
Naturellement, c’est bien à nous de résoudre nos problèmes journaliers, mais la différence est que nous ne sommes pas seuls pour les régler. Nous pouvons compter sur son aide, son soutien, ses directives et sa bénédiction, si nous gardons nos yeux fixés sur lui. 
En estimant et en disant que Dieu ne s’occupe pas de notre vie quotidienne, nous nous privons de sa paix et de sa joie, et notre croissance spirituelle en pâtit. C’est la raison pour laquelle l’apôtre Pierre nous exhorte à nous libérer de tous nos soucis, quels qu’ils soient. Ce n’est donc pas du tout inconvenant de prendre la liberté de parler à Dieu de nos petites et grandes difficultés de la vie. Il prend soin de nous et ne reste jamais indifférent, lorsque nous avons des problèmes. C’est quotidiennement qu’il se soucie de nous.
Qui pourrait mieux le faire que lui ? Que son Saint Nom soit élevé dans chacun de nos cœurs.
Oui, Dieu prend vraiment soin de moi !
Dorothée Hatzakortzian

 

www.compassion-france.com