PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Avez–vous été rejeté par quelqu’un ?

Jésus est venu chez les siens, et les siens ne l’ont point reçu (Jean 1 : 11)
Que de personnes, aujourd’hui, sont rejetées par ceux ou celles qui les ont aimés le plus. Peut-être vous êtes–vous marié, et en ce moment même, celui ou celle que vous avez le plus aimé s’est détourné de vous pour s’attacher à une autre personne ! Quel désastre dans votre vie. Il vous semble que la terre s’écroule sous vos pieds, que c’est la catastrophe la plus grande qui puisse vous arriver.

Il n’y a certes pas de réponses faciles à une telle douleur. Nous ne pouvons que vous suggérer de regarder à Jésus, vous souvenant que lui-même est passé par ce chemin-là et par conséquent qu’il comprend votre douleur, parce qu’il la connaît personnellement. Il a lui-même été abandonné par ses propres frères, ses concitoyens. Lui qui dans son pays avait béni et guéri tant de personnes autour de lui, a entendu cette même foule crier à Pilate : crucifie-le. Sur la croix, alors qu’il avait pris sur lui nos péchés, s’est senti tellement rejeté, abandonné, qu’il n’a pu que s’écrier : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »

Peut-être vous trouvez-vous dans une de ces tempêtes de la vie, ressentez-vous la profonde douleur du rejet. Alors rappelez-vous que quelqu’un vous comprend, que quelqu’un réalise ce que vous ressentez : c’est le Seigneur Jésus lui-même. Il vous aime. Vous qui avez cru en lui, souvenez-vous qu’il vous a accepté et qu’il ne mettra jamais dehors celui qui vient à lui (Jean 6 : 37) pour être consolé, réconforté, fortifié. Le fait de réaliser que Jésus prend soin de vous fera certainement toute la différence dans votre situation.

Le Seigneur est le soutien de votre vie. Il vous protègera dans son tabernacle au jour du malheur. Il vous cachera sous l’abri de sa tente. Il vous élèvera sur un rocher. Il est votre secours ; il ne vous laissera pas et ne vous abandonnera pas. Il est le Dieu de votre salut. Comme il le dit dans sa Parole : « Si même ton père et ta mère t’abandonnaient, Je te recueillerai ».

Si vous vous plongez dans la profondeur de son amour, les tempêtes les plus fortes de votre vie ne sauraient vous ébranler. Ne permettez pas à vos épreuves de douter de l’amour de Dieu à votre égard, ni de ternir votre relation avec lui. Bien sûr qu’en vous-même vous n’avez pas la force de résister à ces difficultés, à ces problèmes, à ces souffrances, mais si vous vous confiez en lui, c’est lui qui le fera. Il vous portera sur ses bras puissants, vous caressera sur les genoux, comme un homme que sa mère console. Il vous consolera et vos os reprendront de la vigueur comme l’herbe. Il manifestera sa puissance à votre égard. C’est lui, c’est lui qui vous consolera.

Dorothée Hatzakortzian