PAROLES D'ENCOURAGEMENT

Marcher sur les traces de Jésus, un grand privilège !

Combien la vie de Jésus, l’homme de douleur, est pour nous un sujet de profonde réflexion, de méditation et de remise en question quant à notre propre vie. Combien elle est digne d’admiration en tous points. Durant sa vie terrestre, Il était un homme aux contrastes marqués qui reflétaient à la fois son humanité sans faille et sa divinité parfaite. Jésus s’est abaissé jusqu’à nous, et par sa vie terrestre, Il nous a indiscutablement laissé un exemple afin que nous suivions Ses traces.

Jésus, le Fils de l’homme aux multiples contrastes : l’exemple parfait

Ces quelques réflexions que quelqu’un a faites sur Jésus nous conduirons certainement à réexaminer notre propre vie à la lumière de la sienne. Voici ce qu’il a été dit de Lui :

• Celui qui est le pain de vie a commencé son ministère en ayant faim
• Celui qui est la source d’eau a terminé sa vie en ayant soif
• En tant qu’homme, Jésus a eu faim, mais comme Dieu, Il a nourri les affamés
• Il a été fatigué lui qui est notre repos
• Il a payé le tribut à César, tout en étant Roi lui-même
• On a dit qu’il était un démon, alors qu’Il a chassé des démons
• Il a lui-même prié, et pourtant c’est Lui qui entend nos prières
• Il a pleuré, alors que c’est Lui qui sèche nos larmes
• On l’a vendu pour 30 pièces d’argent, alors que c’est Lui qui rachète les pécheurs
• On l’a conduit tel un agneau à l’abattoir, pourtant c’est Lui le Bon Berger
• Il a donné sa vie, il est mort et en mourant, Il a détruit la mort !

Comment expliquer le mystère de Jésus, le Souverain Maître de l’Univers, devenu un homme parmi les hommes. Il s’est abaissé comme nul autre ne s’est jamais abaissé dans ce monde, et cela afin de nous racheter, nous ses pauvres créatures déchues, pécheresses et perdues. Jésus, Dieu qui s’est fait homme, mérite certes toute notre louange et notre adoration ! Il doit être Lui, la source de notre méditation, de notre inspiration et sans cesse l’exemple parfait à suivre.

L’amour de Jésus, le Fils de Dieu, l’a poussé à quitter la gloire céleste pour venir sur cette terre se sacrifier pour nous

Lorsque nous considérons ce que Jésus a fait pour nous, nous ne pouvons que nous émerveiller devant un tel amour, un tel abaissement pour nous, des pécheurs rebelles, ses propres ennemis. Nous étions haïssables, nous haïssant les uns les autres ; nous préférions les ténèbres à la lumière. Nous étions perdus dans nos fautes et nos péchés et notre condition méritait le jugement et la mort. Mais Jésus le Juste, le Parfait, l’Innocent est venu dans ce monde sauver une humanité déchue et condamnée. Quel amour, quelle compassion et quel abaissement !

Considérons quelque peu ce qu’Il a fait. Il a renoncé à la Gloire du Ciel ; Il s’est humilié jusqu’à devenir un simple homme ; Il s’est fait pauvre et a marché sur cette terre en solitaire, tout cela afin d’accomplir le plan de salut de Dieu Son Père.

Non seulement Il ne fut pas le bienvenu dans ce monde, mais Il fut méprisé, rejeté et persécuté. On s’opposa violemment à Lui. Et tout cela n’a même pas suffit ; les hommes sont allés jusqu’à le crucifier. Lorsque des soldats romains l’ont cloué sur une croix, Il ne s’est pas défendu ; lorsque des passants ont secoué la tête pour le ridiculiser, une fois de plus, Il n’a rien dit ; et même lorsque les deux brigands crucifiés à ses côtés l’ont injurié, Il ne leur a pas répondu. Il savait parfaitement que se défendre aux yeux des hommes ne mènerait à rien ; Il était conscient que seul la défense du Dieu de justice aurait son efficacité. C’est la raison pour laquelle Il est resté totalement silencieux.

Mais le temps où son Dieu allait le justifier est arrivé ! Le troisième jour après la mort, Dieu l’a ressuscité et l’a élevé en le faisant asseoir sur son Trône. C’est pourquoi Il est aujourd’hui au-dessus de tout ce qui peut se nommer. Devant Lui, un jour, tout genou se verra obligé de fléchir, dans les cieux et sur la terre et même sous la terre ; toute langue confessera qu’Il est Seigneur et Roi. C’est devant Lui que nous comparaîtrons tous et que justice sera faite pour tous les hommes.

Ainsi, pour nous, à l’exemple de cette vie divine livrée, nous démontrant une obéissance parfaite à Dieu Son Père, une vie volontairement sacrifiée pour des ennemis tels que nous, combien il est salutaire pour nous de suivre son exemple et de nous abaisser, de nous livrer à notre tour totalement à Dieu en adoptant un Esprit de serviteur, veillant continuellement à ne pas nous élever nous-mêmes, mais comme Jésus nous l’a si bien démontré, à marcher dans l’humilité, oubliant nos intérêts personnels pour servir le Seigneur et nous donner aux autres.

Ressembler à Jésus, n’est-ce pas l’objectif le plus élevé que nous puissions nous fixer ? Imitons les hommes et les femmes de Dieu dans l’histoire de l’Eglise qui se sont laissés imprégner du caractère de Jésus et qui nous ont laissé, par leur consécration, leur persévérance, et leur endurance à toute épreuve, un exemple vivant de leur recherche de la ressemblance à leur Maître.

Dorothée Hatzakortzian