ANECDOTES POUR MIEUX COMPRENDRE L'EVANGILE

Un gardien bien embarrassé

 

Vers minuit, Paul et Silas, en priant, chantaient les louanges de Dieu ; et les prisonniers les écoutaient. (Actes 16/ 25)

N'aie donc pas honte du témoignage de notre Seigneur, ni de moi son prisonnier, mais prends part aux souffrances de l'évangile, selon la puissance de Dieu qui nous a sauvés. (2 Timothée 1/8)

À peine arrivé au Népal pour y annoncer l'évangile, un fidèle serviteur de Dieu fut arrêté et jeté dans la prison commune avec des voleurs et des meurtriers. Il trouva ces hommes disposés à écouter la Parole de Dieu, et plusieurs d'entre eux acceptèrent Christ comme leur Sauveur. Le gardien, fort contrarié, lui ordonna de se taire : «  Je ne peux pas me taire, répondit-il ; je dois obéir à mon Maître. »

Le gardien se tourna alors vers les prisonniers et leur interdit d'écouter l'évangéliste. « Ce n'est pas logique, dirent-ils. On nous a emprisonnés pour nous rendre meilleurs, et quand quelqu'un nous pousse à nous repentir, on ne veut pas que nous l'écoutions ! »

Bien embarrassé, le gardien en référa à son chef qui ordonna de transférer le prisonnier dans une ancienne écurie sans lumière. Là, il devait être déshabillé, lié à un poteau et on devait couvrir son corps de sangsues jusqu’à ce que mort s'ensuive. Mais ainsi torturé, il louait Dieu et chantait des cantiques !

De plus en plus troublé, le gardien retourna auprès du gouverneur : « C'est incroyable ! Plus on le fait souffrir, plus il est heureux. » - « II est fou, répondit le gouverneur, laisse-le aller. » C'est ainsi que le prisonnier fut libéré... et il reprit son service : proclamer aux hommes le salut par Jésus Christ.

.