ANECDOTES POUR MIEUX COMPRENDRE L'EVANGILE

Confiance en Dieu

« Le figuier ne fleurira pas, et il n'y aura point de produit dans les vignes ; le travail de l'olivier mentira, et les campagnes ne produiront pas de nourriture ; les brebis manqueront dans le parc, et il n'y aura pas de bœufs dans les étables. Mais moi, je me réjouirai en l'Eternel, je m'égayerai dans le Dieu de mon salut L'Eternel, le Seigneur, est ma force. »

Habakuk 317-19

Sur le mur d'un camp de concentration dans un pays totalitaire on a trouvé cette inscription :

« Je crois au soleil, même s'il ne brille pas.
Je crois en l'amour, même quand je ne le sens pas.
Je crois en Dieu, même lorsqu'il est silencieux. »

Quel beau témoignage de la confiance qui habitait l'auteur de ces phrases ! Alors que tout semblait perdu, ce croyant ne se révoltait pas. Il continuait, à l'exemple de Jésus son modèle, à se confier en « Celui qui juge justement » (1 Pierre 2/23).

Souvent, quand notre vie traverse des turbulences, nous sommes portés à nous plaindre et à douter de notre Dieu. Asaph, l'auteur du Psaume 73, s'est, lui aussi, posé des questions semblables : « Voici, ceux-ci sont des méchants, et ils prospèrent dans le monde, ils augmentent leurs richesses. Certainement c'est en vain que j'ai purifié mon cœur et que j'ai lavé mes mains dans l'innocence » (Psaume 73/12-13). Le silence apparent de Dieu Je poussais au découragement. Mais Dieu ne l'a pas laissé dans ce doute. Il l'a conduit à prendre de la hauteur : « Quand j'ai médité pour connaître cela, ce fut un travail pénible à mes yeux, jusqu'à ce que je sois entré dans les sanctuaires de Dieu... » (16-17).

Par-dessus tout, il a éprouvé ceci : « Dieu est le rocher de mon cœur, et mon partage pour toujours... Pour moi, m'approcher de Dieu est mon bien » (26, 28).

A l'exemple de ces hommes de foi, apprenons, même dans les difficultés, à vivre dans la communion et la paix de notre Sauveur.

Extrait des méditations quotidiennes « La Bonne Semence»