ANECDOTES POUR MIEUX COMPRENDRE L'EVANGILE

CHOISISSEZ AUJOURD’HUI QUI VOUS VOULEZ SERVIR

Un moniteur qui donnait un enseignement biblique à des enfants, leur avait lu l’histoire du riche et de Lazare (Luc 16). Le riche avait vécu dans l’opulence sans s’occuper de son âme ; le pauvre avait vécu près de Dieu. Le jour de leur mort, le pauvre s’en alla dans le bonheur du ciel et le riche dans les tourments. Le moniteur, après un bref commentaire, demanda à ses petits auditeurs : « Alors, les enfants, lequel préféreriez-vous être, le riche ou bien Lazare ? ». Un garçon répondit : « Je voudrais être le riche pendant ma vie et Lazare quand je mourrai ».
Dans sa naïveté, l’enfant exprimait sa pensée à de nombreuses personnes : Mangeons et buvons, amusons-nous sur la terre, et, le plus tard possible, que Dieu nous reçoive dans le paradis. Mais ce calcul n’est pas juste ! «On ne se moque pas de Dieu ; car ce qu’un homme sème, cela aussi il le moissonnera » (Galates 6 : 7)
Un athée, rempli d’angoisse, allait mourir. Son amie, athée comme lui, cherchait à le rassurer : « N’aie pas peur. Accroche-toi, chéri, accroche-toi jusqu’au bout ». Le mourant répondit : « Je veux bien m’accrocher… mais peux-tu me dire à quoi ? » Une vie sans Dieu ne peut que conduire à une éternité loin de Dieu.

Extrait de la Bonne Semence 2003 – Bibles et Publications chrétiennes
B.P. 335 - 26003 Valence (France)

QUAND L’EPREUVE PARAIT INCOMPREHENSIBLE

Sir James Thornhill peignait la coupole de St Paul de Londres. Il venait d’en achever une section. Pour juger de l’ensemble de son travail, il recule de quelques pas. Mais le voilà au bord de l’échafaudage. Un pas de plus… et il va plonger dans le vide !
Son aide, réalisant rapidement le danger, lance son pinceau gorgé de peinture sur le chef-d’œuvre de son maître. Aussitôt, l’artiste très en colère, bondit vers son assistant pour le secouer violemment.
« Mais, dit celui-ci, en abîmant votre travail, je vous ai sauvé la vie ». La colère de l’artiste se transforma rapidement en reconnaissance.
Que de fois nous sommes contrariés par telle ou telle épreuve dont nous ne comprenons pas la raison. Ce peut être une erreur que nous commettons, une méchanceté dont nous sommes victimes, un contretemps fortuit. Pourquoi ? Pourquoi ?
Or Dieu, le Seigneur, connaît les circonstances et les cœurs ; Il sait très bien pourquoi tel événement peut accomplir sa volonté et servir au bien de ses enfants. Il utilise même nos propres erreurs dans ce but. Cela nous pousse à la reconnaissance. Nous savons, du reste, que toutes choses coopèrent au bien de ceux qui aiment Dieu.
Faites-lui donc confiance, et laissez-le diriger votre vie!

Ch. Rick
Extraits de Vivre aujourd’hui 2002 – 471, avenue Victor Hugo – 26000 Valence